Vin namibien, chiots lapons, very bed trip !

Allô la Planète Jeudi 24 avril 2014

Réécoute
Vin namibien, chiots lapons, very bed trip !
Jean Baptiste et Ludovic sont des "wine explorers". Ils ont sillonné l'Afrique à la recherche de bonnes bouteilles et repartent bientôt au Japon. Stéphanie et Remy sont devenus mushers en Laponie suédoise. Anne et Erlé partent faire un "very bed trip". Pendant ce temps, Paulin recherche Baptiste au Paraguay désespérément...

 

Laponie Mush, les séjours touristiques en chiens de traineaux de Stéphanie et Remy au coeur de la forêt suédoise.

 

Very bed trip, c'est l'idée rigolote d'Anne et Erlé qui vont prendre en photo tous les lits dans lesquels il vont dormir durant leur tour du monde.

 

Evidemment, les Français sont bien placés dans la production de vin, mais contrairement à ce qu'on pourrait croire il y a PLEIN de pays producteurs de vin. Jean Baptiste et Ludo en savent quelquechose puisqu'ils sont en plein tour du monde des productions viticoles. Aujourd'hui escale improbable, pour notre plus grand bonheur, au studio 134 de Radio France, et ils ne sont pas venus les mains vides ;)

 

Romaric est professeur d'histoire géo au lycée français de Kyoto. Après un premier voyage en 2008 au Japon, il a eu un tel coup de coeur pour Kyoto qu'il y est resté. Depuis, il raconte avec talent toutes les petites bizarreries japonaises qui constituent son quotidien.

Le mail du jour c'est celui de Florent !

 

"Je m'appelle Florent et je voyage depuis un an en Amérique du sud. Je suis actuellement au Pérou, sur le fin de mon trip (2mois encore).

J'aurais voulu partager mon expérience que j'ai vécu au Venezuela, ou je suis resté presque 4 mois pendant mon année de voyage (10 pays). Un pays aux paysages extraordinaires, certes, mais ou le tourisme étranger est aujourd'hui à zéro, en relation avec la situation insécuritaire qui y règne.

J'ai vécu la corruption, les élections de Maduro et les contestations en avril 2013, l'inflation extreme qui y règne, et je suis surtout resté coincé qqes semaine en février  2014, quand ont commencé les protestations contre le gouvernement, qui aujourd´hui dégénèrent complètement en guerre civile.

J'avais un ticket pour Caracas le 12mai, pour y récupérer des affaires (une partie de la famille de ma copine y vit, leur quotidien est assez surprenant), mais je ne prendrai évidemment pas cet avion, qui me compliquerai grandement la tache pour sortir du pays.

J'espère que ce sujet pourra vous intéresser, car ce qui est dit ds la presse international manque cruellement d'information, voire deforme complètement la réalité de la situation, qui confondent démocratie socialiste avec dictature."

 

 

 


 

 

 

Commentaires