Vends hôtel particulier, 90 millions d'euros

L'édito Jeudi 12 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Vends hôtel particulier, 90 millions d'euros
C'est la crise du logement pour tout le monde, et à l'heure où le gouvernement s'attaque au problème, le tonton de Bachar al-Assad lui même est aux abois.

 

Dur dur d'être proprio en ce moment. Demandez donc ce qu'il en pense à Rifaat al-Assad, oncle de Bachar, à la tête d'un patrimoine de dingo dans les beaux quartiers parisiens. Non seulement la presse, fouineuse comme elle est, n'arrête pas de tenter d'y mettre le nez, mais en plus les élus locaux et les ONG anti-corruption veulent tout savoir de la provenance des biens et des fonds qui ont servi à leur acquisition. C'est pas sympa.

 

Pauvre Rifaat. Comble du comble, tout le monde lui tombe sur le râble alors même qu'il répète à qui veut bien l'entendre qu'il est un opposant au régime de son neveu, et que toutes ses affaires sont en ordre. Résultat, son modeste hôtel particulier de l'avenue Foch reste sur le marché. Même les Russes n'en ont pas voulu. Pourtant, à 90 millions d'euros, c'est une affaire. Une seule question me taraude: quand ton proprio s'appelle el-Assad, quel genre de pièces justificatives faut-il lui fournir ?

 

Thomas Rozec

> Tous les éditos de Thomas Rozec

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires