Vaste coup de filet anti-corruption à la FIFA

Mouv' On Sport (2015-2016) Mercredi 27 mai 2015

Réécoute
Vaste coup de filet anti-corruption à la FIFA
Neuf élus et cing fonctionnaires de la FIFA ont été arrêtés ce matin à Zurich pour des soupçons de corruption. Encore un scandale dans le foot ?

Encore un ? Mais la FIFA, la fédération internationale de football n'est plus à un scandale près... Sept hauts responsables du football ont été arrêtés tôt mercredi matin par la police suisse.

Dans le luxueux hôtel où séjournent actuellement 300 officiels de la Fifa – qui tient son congrès en fin de semaine, a rapporté le New York Times. Une information confirmée par l'Office fédérale de la justice suisse qui précise qu’ils ont été « placés en détention dans l’attente de leur extradition vers les Etats-Unis ».

Les suspects sont soupçonnés de corruption – avec des accusations portant sur des attributions de Coupe du monde, de droits de marketing et de droits télé. L’entente relative à ces actes aurait été conclue aux Etats-Unis.
Sont visés par l’enquête, selon le New York Times : Jeffrey Webb (président de Concacaf et vice-président de la Fifa), Jack Warner (ancien président de Concacaf et vice-président de la Fifa), Eugenio Figueredo (ancien président de Conmebol, la fédération d’Amérique du sud), Eduardo Li, Julio Rocha, Costas Takkas, Rafael Esquivel, José Maria Marin, Nicolas Leoz, Alejandro Burzaco, Aaron Davidson, Hugo Jinkins, Mariano Jinkis et José Margulies. Que des personnes haut-placées...

On apprend aussi que le parquet suisse a indiqué avoir ouvert le 10 mars dernier une procédure pénale distincte contre X pour soupçon « de blanchiment d’argent et gestion déloyale » entourant les attributions des Coupes du monde de football de 2018 à la Russie et 2022 au Qatar. Elle a saisi ce mercredi des documents électroniques au siège de la FIFA à Zurich.
La FIFA se réunissait à Zurich pour élire son président dans 2 jours. Une élection où Sepp Blatter, président sortant depuis 1998, est toujours ultra favori. Et il est naif de penser qu'il ne savait rien de cette histoire...L'UEFA de Michel Platini, ennemi notoire de Blatter, tiendra deux réunions du comité executif pour évoquer cette affaire.

La FIFA annonce que l'attribution des Coupes du Monde 2018 en Russie et 2022 au Qatar sont actées et qu'il est impossible de revenir dessus.

Bref, c'est la Parrain et la Cosa Nostra au pays du football ! Blatter peut-il être réélu à la tête de la fédération sportive la plus puissante du monde qui compte plus de pays affiliés que l'ONU ? Platini va-t-il se placer finalement ? La FIFA va-t-elle se relever de tous ces scandales ?
Réponses sûrement bientôt et donnez nous votre avis sur le Rapondeur au 01 56 40 54 54 !

Retrouvez Mouv'on Sport  dans le 12-16

Abonnez-vous aux podcasts ici

Commentaires