Valls II : un gouvernement rajeuni et discipliné

le Reportage de la Rédaction Mercredi 27 août 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Gouvernement Valls II : un casting rajeuni et discipliné
Emmanuel Macron, Najat Vallaud-Belkacem, Fleur Pellerin... Exit les frondeurs, le Premier ministre Manuel Valls s'entoure de jeunes ministres fidèles et disciplinés. Un "acte d'autorité" pour dépasser la crise provoquée par les départs d'Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon.

Une rentrée en fanfare pour sortir de la torpeur estivale. Les critiques assassines d'Arnaud Montebourg sur la politique économique de François Hollande ont déclenché une crise qui pourrait laisser de profonds stigmates. Démission du gouvernement, évacuation des frondeurs (Montebourg, Benoît Hamon, Aurélie Filippetti) et nomination d'une nouvelle équipe en l'espace de 24h.

De quoi laisser les Français un peu perplexes:


Emmanuel Macron, l'anti-Montebourg

Première surprise de ce gouvernement "Valls II", un nom sorti du chapeau : Emmanuel Macron, 36 ans, est nommé ministre de l'économie en lieu et place d'Arnaud Montebourg. Enarque, ancien banquier d'affaires (à la banque Rothschild), secrétaire général adjoint de l'Elysée jusqu'en juin dernier, Emmanuel Macron est un peu l'anti Montebourg.

Sa nomination adresse un message clair à l'aile gauche du PS : "il n'y a qu'une seule ligne possible", la ligne sociale libérale prônée par un exécutif en panne de résultats. 

Najat Vallaud-Belkacem, la bonne élève

Elle aussi a 36 ans. Najat Vallaud-Belkacem remplace Benoît Hamon et devient la première femme ministre de l'éducation nationale, n°4 du gouvernement. Une belle promotion pour cette ancienne porte-parole, ex ministre déléguée au droit des femmes, à la ville, à la jeunesse et aux sports (un portefeuille considéré comme "fourre-tout" par certains observateurs.)

Najat Vallaud-Belkacem le 17 octobre 2013 / CC Flickr Razak


Najat Vallaud Belkacem c'est un peu l'épouvantail des anti-mariage gay, qui l'accusent d'avoir tenté d'introduire la théorie du genre à l'école avec les ABCD de l'égalité (un projet avorté). Elle devra s'attendre à une rentrée scolaire chargée, 20.000 communes devant mettre en oeuvre la réforme des rythmes scolaires.

Fleur Pellerin, culture geek

L'autre promotion de ce mini-mercato revient à Fleur Pellerin, qui succède à Aurélie Filippetti au ministère de la Culture et de la Communication. Après avoir géré le numérique, puis le commerce extérieur, Fleur Pellerin fait partie des figures montantes de la gauche. Elle devra composer avec une "baisse de budget sans précédent" selon les mots d'Aurélie Filippetti qui lui lègue des dossiers épineux, dont celui des intermittents.

Fleur Pellerin lors d'une conférence sur le numérique en 2012 / CC Flickr Christophe Pelletier

Fleur Pellerin pourrait aussi mettre sur pied l'ambitieux projet de loi sur la création, promis par le candidat Hollande, puis quasiment abandonné. Sa connaissance des enjeux pourrait être un plus dans ce dossier, concacré en partie à la question du financement de la culture à l'heure du numérique.

Fleur Pellerin a 40 ans. Elle complète ce casting rajeuni : 37 ans de moyenne d'âge sur trois grands ministères, Une jeunesse qu'a souligné Manuel Valls sur le plateau de France 2. Le premier ministre dit avoir fait acte "d'autorité" en rassemblant cette équipe jeune, fidèle... Et qu'on imagine forcément très disciplinée.

Reportage signé Sébastien Sabiron.

Image d'illustration : CC Flickr Parti Socialiste



Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires