Urban Peace espère soigner son image

le Reportage de la Rédaction Jeudi 26 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Urban Peace espère soigner son image
Samedi prochain, d'énormes stars du rap comme Youssoupha, IAM ou Orelsan poseront leurs micros au Stade de France. Troisième édition du concert géant "Urban Peace", en essayant d'éviter les écarts de Booba, qui avait gâché le show précédent.

 

Benjamin Illy, de la rédac' du Mouv', a tendance à bloquer. Bloqué ! Pour le débloquer, on l'a envoyé rencontré les artistes d'Urban Peace 3. Son reportage, en cliquant ci-dessus.

 

"De toute façon, les médias aiment bien quand il y a des trucs choquants", estime Orelsan. "Si Urban Peace se passe bien, les journalistes vont dire que c'était mortel, mais si ça se passe mal, ils seront encore plus nombreux à dire que ça s'est mal passé." Le rappeur normand a certainement raison. C'est aussi pour ça qu'il espère, samedi soir, le concert le plus peaceful possible.

 

En 2008, lors de la précédente édition de l'événement au Stade de France, Booba, agacé par des insultes et des projectiles, balance violemment dans la foule une bouteille en verre de whisky. Aucun spectateur ne sera blessé, mais dans la presse du lendemain on n'a parlé presque que de ça. Et nous en reparlons aujourd'hui ici-même. Booba s'est pourtant excusé, convenant qu'il n'aurait jamais dû faire un tel geste.

 

Booba au concert Urban Peace 2, le 4 octobre 2008 au Stade de France (incident à 1'57)

 

Urban Peace vaut pourtant bien mieux que ces polémiques, et les artistes qui seront sur scène ce week-end entendent bien le prouver. Et il y a du beau monde : Stromae, Rohff, Orelsan, Psy4 de la Rime, Sexion d'Assault, La Fouine, Maître Gims ou les vétérans d'IAM. Les plus gros vendeurs de disques du moment sont quasiment tous là.

 

"Le rap mérite un tel événement, parce que nous sommes des artistes fédérateurs", explique Youssoupha, lui aussi au rendez-vous. "On ne sort pas d'une MJC, notre public existe et les retombées commerciales sont là, donc se retrouver au Stade de France, ça me parait logique." 60.000 personnes sont attendues.

 

Urban Peace, c'est à 18h30, samedi prochain, au Stade de France, à Saint-Denis.

On en reparlera demain dans la Matinale du Mouv'. Orelsan et son comparse Gringe (avec qui il forme le duo des Casseurs Flowters) seront les invités de Benoît Bouscarel. Rendez-vous entre 7h et 9h sur le Mouv'.

 

Commentaires