Une bombasse chelou dans le dico

Les revues de presse Mardi 28 mai 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Une bombasse chelou dans le dico
Parmi les nouveaux entrants du Petit Robert à paraître ce jeudi, on trouve "bombasse", "galoche" ou "Jean-François Copé", mais pas encore "benchmarking", bien que cette pratique menace de plus en plus de salariés. La presse parle de tout ça aujourd'hui.

 

On cherchait depuis un moment le point commun entre Harlem Désir, Lionel Messi et Miyamoto Shigeru, le papa de Mario Bros. Voilà qui est fait: ils entrent tous dans le Robert des noms propres cette année. Ce jeudi, précisément. C'est Le Parisien/Aujourd'hui en France qui nous l'apprend, en offrant également un inventaire de quelques noms communs, verbes et adjectifs désormais homologués: bombasse, low-cost, fricadelle, ou encore goncourable.

 

Les nouveaux mots du Robert © France Télévisions

La vie est affaire de choix, et la constitution d'un dictionnaire n'échappe pas à la règle. Pas encore donc devapoteur dans les pages de cette bible des cruciverbistes, et pas sûr que le terme apparaisse de sitôt, d'autant que les fumeurs de cigarettes électroniques qu'il désigne pourrait bien être forcés de ranger rapidement leurs tétines. Un rapport transmis hier au ministère de la Santé suggère d'en interdire la consommation dans les lieux publics.

Autre mot qui n'existe pas: le benchmarking est pourtant une réalité dans bien des entreprises. Il s'agit de la politique du chiffre qui ligote les employés et procure une dose de stress au moins aussi nocive que les cigarettes susmentionnées. Emmanuel Didier, auteur de "Benchmarking, l'Etat sous pression statistique", nous en parlait ce matin sur le Mouv'.

Le harcèlement au travail est une épidémie. L'Humanité s'intéresse ce matin à la ville de Vénissieux, dans la banlieue de Lyon. Un dossier qui traite de tous les problèmes qui gangrènent le quotidien des habitants: 32% vivent sous le seuil de pauvreté, des sociétés comme Veninov licencient, et chez Renault Trucks la CGT craint des chantages à la compétitivité. Seul un examen laborieux du code du travail a permis à Imani Mmadi de garder jusqu'à présent son travail au MacDonalds du coin.

Pour retrouver confiance en l'entreprise, mieux vaut se tourner vers des publications de winners (excuse-nous Robert), tel Entreprises Magazine, qui consacre ce mois-ci un article au deuxième rendez-vous interrégional de parcours de plan d'affaires de Nancy. Ca vend du rêve. Pour vous donner une idée, le salon en question se terminait par un cocktail net-working. A nouveau un anglicisme non-validé par l'Académie. A croire que les rédacteurs du dictionnaire préfèrent les bombasses.

 

Réécoutez ici le reportage de Benjamin Illy, de la rédaction du Mouv', dans les méandres du benchmarking.

Commentaires