Un tag "satire" sur Facebook

Billet d'humeur Mardi 19 août 2014

Réécoute
Un tag "satire" sur Facebook
Le réseau social a visiblement décidé d'enseigner à ses utilisateurs ce qu'étaient l'ironie, la satire, l'humour, le second degré. Une excellente idée.

 

Facebook est en train de tester le signalement des articles de sites satiriques comme The Onion par exemple. L'idée ? Un tag qui prévient le lecteur que c'est pour de faux, que ce ne sont pas de vrais articles sérieux.

C'est un peu l'équivalent numérique des "guillemets avec les doigts" appliqué à la satire.

Assistance psychologique

Pour l'instant, le test ne concerne que les Etats-Unis et on n'a pas encore la liste des sites, y compris des sites français qui seront éventuellement concernés. On sait en revanche pourquoi et comment.

Comment, d'abord ? Et c'est un point important: ce ne sont pas les liens publiés par les utilisateurs qui seront signalés comme satiriques mais uniquement les liens suggérés par Facebook lui-même. Donc techniquement, Facebook n'apporte pas de modification à un lien de The Onion ou du Gorafi que nous pouvons partager sur nos murs respectifs.

Ensuite, la raison qui a poussé Facebook à faire ce test, c'est d'après son porte-parole parce qu'ils auraient "reçu de nombreuses demandes de personnes qui souhaitaient distinguer de manière claire les articles satiriques des autres contenus".

Autrement dit, des gens ont littéralement confessé qu'ils étaient un peu cons et ont demandé une sorte d'assistance psychologique.

Bon. J'avoue, c'est un peu injuste de dire ça, parce qu'après tout, on s'est tous déjà fait avoir par un article du Gorafi en lisant un peu vite le titre. D'autant que c'est pas toujours facile de faire le tri entre les papiers du Gorafi et les vrais papiers de la presse quotidienne régionale qui tutoie toujours un peu plus le WTF.

Florilège :

 

 

Fort Boyard

Mais quand même la plupart du temps, les articles satiriques laissent peu de place au doute, et quand même, quand on voit comment certains tombent dans le panneau, on se dit qu'il faudrait aller plus loin qu'un tag "satire", là, faut carrément songer à créer un alinea dans la loi Leonetti.

On se rappelle notamment de ce formidable article du Gorafi sur l'émission Fort-Boyard. Le titre génial de cet article génial c'était Fort Boyard: un candidat oublié dans la cellule d'une épreuve retrouvé 7 ans plus tard.

L'article racontait notamment que le candidat avait survécu en se nourrissant de rats, d'araignées et de racines.

Et on imagine que toute personne normalement constituée serait tout à fait capable de comprendre que c'est pour rire. Et ben non. A l'époque, la blogueuse Titiou du blog Girls and geeks avait repéré les commentaires les plus hallucinants comme celui d'un certain Mickey mousse :

Je trouve ça scandaleux de la part de la production d'oublier un candidat et gâcher 7 ans de sa vie. Tous les ans j'attendais avec plaisir l'émission Fort Boyard, mais je ne regarderais pas cette année.


 

Mmmh, c'est bien. Faudrait  profiter de ce temps libre pour passer un scanner peut-être.

Le commentaire de Laurence:

Je suis choquée, déjà il y a peu de temps, on apprenait la mort d'un candidat de Koh Lanta. Mais que se passe-t'il à la fin dans l'organisation de ces émissions? L'angoisse me gagne en pensant que mes enfants participeront peut-être à ces émissions". Ma grande de 13 ans voudrait faire secret Story. Que dois-je penser?


 

Oh ben qu'elle va choper des champignons comme tous les autres.

Des commentaires comme ceux là, il y en avait des dizaines. Et je ne vous facture pas les "hollande démission".

C'était il y a un an, et on peut se dire qu'avec la popularité gagnée par Le Gorafi ces derniers mois, plus personne ne se fait avoir à ce point.

Et bien on se dit mal.

Pas plus tard que cette semaine, Le Gorafi, encore lui, a publié un autre article génial accompagné d'une photo femme venant d'accoucher et du titre "Elle ressent un amour inexplicable pour le petit être qui vient de lui déchirer l’entrejambe"

Et ça n'a pas raté. j'ai personnellement vu de mes yeux vus des commentaires comme celui-ci :

Moi je me suis déchirée l'utérus, la paroi abdominale, le ventre et j'ai 25 agraffes. Mais je suis quand même raide dingue de ma poupée d'une semaine aujourd'hui.


 

Bon alors, oui, on peut estimer que ce tag "satire" c'est une nouvelle intrusion de Facebook. Que Facebook va tuer les sites parodiques en agitant son petite drapeau "attention blagues".

Mais on espère surtout que ce tag n'existera jamais en France, parce que la vie serait beaucoup moins drôle sans Jean-Michel Premier Degré.

 

 

 

 

Commentaires