Un selfie de la planète terre, par la NASA

Un lien pour survivre Mercredi 28 mai 2014

Réécoute
Un Selfie de la planète terre, par la NASA
Fin avril, la NASA a lancé l’opération "Global selfie" sur les réseaux sociaux et obtient une mosaïque de la Terre faite d’autoportraits.

 

L’agence spatiale américaine invitait tout humain doté d’un smartphone ou d’un appareil photo à faire un selfie à l’endroit exact où il se trouvait et à le poster sur Twitter, Instagram, Facebook, Google+ et Flickr.

Nous allons essayer de créer une image de la Terre depuis sa base en collectant les portraits de ses habitants. Reconstituer une mosaïque de la Terre, une nouvelle "Bille Bleue” construite par ses habitants pixel par pixel.


 

Une fresque de selfies

Le but de la NASA : tenter de créer une image de la Terre depuis sa base, en collectant les portraits de ses habitants. Le résultat a été mis en ligne il y a quelques jours, et il est plutôt impressionnant : c'est une sorte de mosaïque de plus de trois gigapixels qui rassemble exactement 36 422 selfies.

Une majorité de trentenaires et d'adolescents immortalisés dans 113 pays et régions du globe. Toutes les photos ont été prises le 22 avril dernier.

 

Elles sont assemblées sur une immense carte découpée en deux hémisphères. Et on peut passer un bon bout de temps à passer d'un selfie à l'autre. Beaucoup de gens posent avec ce petit panneau de la NASA :

Salut la NASA, je suis sur Terre à tel ou tel endroit !


 

Un air de déjà vu

Au final, on se déplace de l'Antarctique au Yémen, du Groënland au Guatemala, en passant par la Micronésie, les Maldives, le Pakistan, la Pologne, le Pérou... L'idée de ce selfie global de la Terre rappelle un peu celle qu'avait eu Ridley Scott avec Life in a Day (traduction : la vie en une journée) - un projet toujours visible sur YouTube.

C'était le 21 janvier 2010. Le réalisateur avait demandé aux internautes de filmer quelque chose de vraiment personnel de leur vie, un instant, une bribe de leur journée, qu'il avait ensuite compilé en un film. Le tout avait donné un genre d'autoportrait participatif de la Terre.

Version 2014, ce global selfie de la NASA fait partie de ces projets XXL lancés depuis quelques temps par l'agence spatiale américaine.

Il y a un côté plein de communication, bien ficelé et rodé, mais on vous parlait dernièrement dans le 7-9 de Lunar Reconnaissance Orbiter, une autre carte, sorte de Google Moon de 681 gigapixels où les Terriens peuvent explorer la Lune dans ses moindres recoins.

Communication, exploration, tous ces liens globaux et cosmiques convergent aujourd'hui sur le lien du jour.

 


 

> Retrouvez tous les liens pour survivre

 

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

>  Suivez Aurélie Champagne sur Twitter

Illustration de couverture: © Capture d'écran

Commentaires