Un projet de métro connecté est sur les rails

le Reportage de la Rédaction Mardi 10 décembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Un projet de métro connecté est sur les rails
Les usagers du métro connaissent le problème : à dix mètres sous terre, coincé sous l'aisselle de votre voisin, impossible de rafraîchir votre page twitter. Internet dans le métro, ça rame. Pas d'inquiétude : la RATP est sur le coup.

 

Pour tester la qualité de votre réseau de smartphone dans le métro, filez dans une rame et cliquez ci-dessus pour tenter d'écouter le reportage de François Sauvestre.

La cyber-ligne 15 du métro livrée en 2020

 

Aux heures de pointe, dans le métro ou le RER, les activités sont limitées. Déplier son journal relève de la GRS olympique, lire un livre est envisageable à condition de tenir l'ouvrage devant son nez, ou bien vous pouvez écouter de la musique, à condition d'avoir chargé des MP3 dans votre lecteur : n'espérez pas consulter Deezer ou Spotify sous terre, le seul réseau que vous trouverez, ce sera votre bon vieux réseau ferré.

 

Ce problème concerne toutes les villes à métro de France, Lyon, Marseille, Lille, Rennes ou Toulouse, mais si nous nous intéressons particulièrement à Paris aujourd'hui, c'est qu'une solution est en passe d'être trouvée. Le projet du "Grand Paris", lancé par Nicolas Sarkozy et repris par Jean-Marc Ayrault, comporte un futur métro connecté. Une toute nouvelle ligne 15 servira de test d'ici 2020.

 

"Tout ce qu'on peut faire dans la rue ou chez soi, on doit pouvoir y accéder dans le métro", explique Jérôme Coutand, le monsieur numérique de la société du Grand Paris. Les ingénieurs réfléchissent à une manière d'y installer la fibre optique et des bornes wi-fi. Et pourquoi pas aller plus loin ?

 

Le projet Métro Grand Paris ceinturera la capitale d'ici 2020 © Société du Grand Paris

 

Jérôme Coutand verrait bien des créations de contenus propres, notamment culturels, et une nouvelle économie sous-terraine, au sens premier du terme :

Ce qu'on aimerait, c'est pouvoir commander quelque chose en ligne en entrant dans une station, géolocaliser son itinéraire et récupérer son achat à la sortie.


 

Un appel à projet est lancé. Tout le monde peut y participer, particuliers comme entreprises. Vous avez jusqu'au 21 février pour poster vos idées. Les meilleures se retrouveront peut-être un jour entre deux strapontins, pour égayer les visages endormis des voyageurs matinaux.

 

 


 

Illustration de couverture : CC FlickR GrégoireHB

Commentaires