Un philosophe, Transfuge et des places à gagner!

Plan B (best of) Lundi 12 mars 2012

Réécoute
Un philosophe, Transfuge et des places à gagner!
Frédéric Bonnaud reçoit Slavoj Zizek Pour défendre les causes perdues (Flammarion) et Oriane Jeancourt-Galignani pour le dernier numéro de Transfuge.

Pour défendre les causes perdues, un livre de Slavoj Zizek publié aux éditions Flammarion.

Les idées vraies sont éternelles, et ce qui aurait dû être mort et enterré, ce qui a été discrédité de fond en comble, opère un retour en force.
Car les menaces écologiques, économiques et cybernétiques qui pèsent désormais sur nous font surgir la chance unique de réaffirmer quelques enseignements qu'on disait engloutis dans le bain de sang de l'histoire. Pour la première fois, Zizek dégage des voies politiques concrètes, fondées sur le volontarisme, une justice strictement égalitaire et la confiance dans le peuple, en résumé, une "version réinventée de la dictature du prolétariat".
Partant d'un plaidoyer en faveur de penseurs que la "police philosophique" a jugés antidémocrates, Platon et son "roi philosophe", Nietzsche et sa "volonté de puissance", Heidegger tenté par le national-socialisme, Foucault enthousiasmé par la révolution iranienne , Zizek renverse ensuite les perspectives: il dissèque leurs dérives, autant de "bons pas dans la mauvaise direction", et nous montre sous un jour nouveau le "potentiel émancipateur des échecs passés".
Puis il passe au crible trois problématiques contemporaines: le concept de multitude forgé par Hardt et Negri, la soustraction badiousienne et, surtout, le "malaise dans la nature". Dans ce nouvel opus combatif, Zizek cherche le noyau de vérité des causes prétendument perdues et se livre à un véritable acte de foi.

 

Transfuge, numéro 56, présenté par Oriane Jeancourt-Galignani.

Transfuge, le Plan B... Pour Bonnaud et Le Mouv' vous font gagner 10 places pour la Master class de Bertrand Bonello, réalisateur du film l'Apollonide.

 

Les 10 premiers mails reçus à l'adresse suivante gagneront leurs places: lacomdumouv@radiofrance.com

LES MARDIS DE TRANSFUGE

Pour son septième rendez-vous de la saison, Transfuge invite BERTRAND BONELLO, (réalisateur de L'Apollonide, 8 nominations aux Césars) à la PAGODE, pour une master class exceptionnelle. Rendez-vous demain, mardi 13 mars, à 20h, à la Pagode. 57 bis rue de Babylone, Paris 7.(Métro Saint-François Xavier)

 

L'éditorial de Vincent Jaury

"Il faut bien le dire, mon bon monsieur, la France va mal. Se sent mal, en tout cas : répétons-le, nous faisons partie des cinq pays au monde les plus pessimistes sur leur avenir. Le ras le bol est général ou presque. Alors si vous n'en pouvez plus de voir Flanby (Hollande) et notre actuel Nain de président, si vous ne supportez plus : Richard Millet qui, à la droite de Le Pen, ose dire : « il y a une douleur pour moi à me poser la question de savoir dans quel pays je suis (...) racialement » la perte du triple A, le succès d'Intouchables, l'insuccès du film de RAZ, le futur succès d'Infidèles, l'insuccès des films de Philippe Garrel, que Merkel et l'Allemagne toisent la France de plus en plus, qu'Emmanuel Todd devenu fou éructe son concept fallacieux d'eurofascisme sur le plateau de Ce soir ou jamais,  que le chômage augmente, qu'on n'ose plus parler de lutte des classes alors que, le succès d'Anne Wiazemsky, l'insuccès de Chloé Delaume, le succès de TF1, l'insuccès d'Arte, l'effondrement de la Grèce immense pays de culture devenu si petit, l'effondrement moral de l'Italie avec les bunga bunga parties de Berlusconi, immense pays devenu si petit, que  Marine Le Pen fasse un score comme jamais, que Michel Leeb continue à faire des spectacles, qu'on ne voie plus assez Nicolas Bedos à la télé, que l'émission Le Cercle littéraire animée par Frédéric Beigbeder ne passe qu'une fois tous les deux mois... bref, si vous n'en pouvez plus du monde qui vous entoure, alors voilà ce qu'il vous faut..." (Lire la suite sur le site de Transfuge)

Commentaires