Un journal en rap sur YouTube

La Pop au carré Lundi 25 août 2014

Réécoute
Un journal en rap sur YouTube
Le succès de Xuman et Keyti ne cesse de grandir. Depuis deux saisons, ils présentent sur une chaîne de télé privée du Sénégal (et sur YouTube) un journal d'informations entièrement rappé. Une initiative destinée à ramener les jeunes vers l'actualité.

 

"Bonjouuuuuuuuuuuuur !" Xuman démarre tous ses JT rappés en tenant la note. "Bienvenue, installez-vous, on a des nouvelles pour vous." Dès la première phrase, il est déjà dans le morceau. Un flow rapide et rythmé, une écriture souvent drôle, toujours précise, et mine de rien, un vrai journal télévisé. "On utilise la déontologie journalistique qui dit que les faits sont sacrés et que le commentaire est libre." Vous ne trouverez aucune erreur dans son programme, "pas de diffamation". Une première moitié en français, la seconde en wolof, présentée par son camarade Keyti.

 

Au programme du JT du 11 avril : fièvre Ebola, code de la presse et politique sénégalaise © 2STV

 

Les huit minutes sont diffusées chaque vendredi sur 2STV, une télévision dakaroise, puis mises en ligne surYouTube. Leur playlist y compte 13.000 abonnés.

S'ils se sont lancés dans cette aventure en 2013, c'est pour ramener les jeunes générations vers l'actu. "On s'est rendus compte que la plupart des jeunes s'intéressent aujourd'hui beaucoup plus aux clips qu'à l'actualité." Ils espèrent aussi corriger des infos que Xuman juge trop souvent biaisées par les puissants. "Ils utilisent leurs médias pour faire de la propagande, on voulait proposer un point de vue différent."

Comprenez : pas de neutralité à tout prix. Au contraire, ils revendiquent leur engagement. Comme lorsqu'il décide de traiter du conflit israélo-palestinien. "Israël veut réduire au silence le Hamas", rappe Xuman avant d'ajouter : "il est prêt pour ça à commettre des meurtres en masse."

 

Au programme du 18 juillet : conflit israélo-palestinien et Youssou N'Dour accusé de corruption © 2STV

 

En général, ces prises de position se traduisent surtout par le choix de leur sommaire : "On essaie d'éviter de parler de sujets qui font la une des autres médias. On va plutôt évoquer l'éducation, l'environnement, des sujets de sensibilisation." Ils peuvent aborder le recyclage des déchets, ou la prévention du virus Ebola. "On le fait parce que ça relève de la santé publique. Tellement de gens en souffrent."

Sur ces sujets sensibles, ils s'en tiennent aux faits, sans esbrouffe. Ils se permettent davantage de blagues et de jeux de mots lorsqu'il s'agit de politique. Et parce qu'en huit minutes par semaine, ils ne peuvent pas être exhaustifs, ils préfèrent éveiller les consciences puis inciter le public à compléter ses recherches ailleurs.

 

Dakar, le hip-hop sert aussi à la réinsertion. La preuve par là.

 


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 


 

Photo de couverture : capture d'écran YouTube du "JT rappé" de Xuman et Keyti © 2STV

Reportage : Augustin Arrivé

Commentaires