Un film pour changer l'image de nos quartiers

Les engagés (2015-2016) Mercredi 26 août 2015

Réécoute
Changer l'image de nos quartiers
Les engagés mettent en lumière un beau projet : "Et si on s'en sortait...", un film de Rost et Thomas Keumurian.

Le pitch

Quatre potes d'un même quartier décident de s’échapper un peu des murs de béton, de partir en week-end Road Trip en Auvergne avec seulement 25 euros dans les poches.

Slam et Dunk (les basketteurs), Denzel (qui se prend pour une star de cinéma), et Boom-Boom au volant, tous à bord d'un van qui part de Belleville et dévale les routes désertées d'Auvergne. Des personnages hauts en couleurs qui aiment se chambrer à tout va mais qui peu à peu prennent conscience de leur condition sociale.

Boom-Boom profite du voyage pour transporter un paquet pour un caïd du quartier à l'insu de ses potes qui découvriront le subterfuge sur la route. Les quatre amis remettent en question leur voyage, s’interrogent sur leur environnement, leurs vies.

À la croisée d'une route, ils devront faire un choix décisif pour écrire la suite de leur destinée. Sommes-nous condamnés à l'échec ?

 

Une initiative par Rost

Sur la page du projet, Rost explique :

Depuis une vingtaine d'années, je suis artiste et très engagé sur les questions d’exclusion, des quartiers populaires, des sans-abri et les personnes les plus démunies. Ma propre vie qui n'a pas été simple m'a obligé à être extrêmement attentif aux autres. Grâce à ma détermination à fuir la promiscuité, le déterminisme, j'ai toujours trouvé l'énergie nécessaire, quelques soient les difficultés, pour aller au bout de mes combats contre toutes formes d'injustices. C’est d’ailleurs grâce à cette détermination et le soutien d'un nombre important de bénévoles, que mon ami Bruno Gaccio, Mathieu Kassovitz et moi même, avons réussi à faire passer le 21 mai dernier cette fameuse loi "contre le gaspillage alimentaire".

Je suis intimement convaincu que chacun d'entre nous peut apporter sa petite pierre à l'édifice pour qu'ensemble, nous fassions bouger les choses, évoluer les mentalités, et faire place à plus de justice sociale afin d'éviter ce sentiment d'exclusion et de rejet qui conduisent parfois certains vers l'obscurantisme.

NOUS AVONS BESOIN DE TOUTES LES ÉNERGIES POUR FAIRE AVANCER LES CHOSES.


 

Rost nous raconte son projet et son histoire dans l'émission du jour, pour les soutenir c'est ici !

 

 


Crédit photo : affiche du film

Commentaires