Un café avec... Sara Forestier

Un café avec... Lundi 23 décembre 2013

Réécoute
Un café avec... Sara Forestier
Elle rayonne dans le film Suzanne, jouant à merveille une jeune femme qui s'oublie totalement par amour. Avec elle, dans un café, on a parlé de l'amour qui "brûle les ailes", de sa vision du jeu d'acteur et de son idole, Forest Whitaker. Vous venez ?

 

Sara Forestier nous attend dans un café, dans le centre de Paris, à une table légèrement esseulée. En train de se réveiller, amusée de découvrir la tête qu'elle a sur le dossier de presse, elle a répondu à nos questions avec une sincérité rare chez les acteurs en interview. Une question sur l'amour, une autre sur son jeu d'actrice, et Sara cherche ses mots, se livre, veut être sure de répondre au plus juste. On sent que le personnage de Suzanne, qu'elle incarne dans le très beau film éponyme de Katell Quillévéré, lui tient particulièrement à coeur. Et pour cause, Sara Forestier en a fait un personnage attachant, émouvant et terrible à la fois.

Vous venez prendre ce café avec nous ?

 

--> Quoi ?! Vous n'êtes pas encore abonné au podcast d'un "café avec" ? Rendez-vous compte, chaque jour des vacances de Noël, vous allez recevoir sur votre ordi ou votre smartphone votre café avec une personnalité du monde de la culture, de la télé et d'Internet. Ça vous tente ? Allez sur RSS ou sur Itunes et suivez les instructions !

En plus, vous pourrez retrouver les "cafés avec" des semaines précédentes, et certains sont particulièrement touchants, de celui avec Camille Cottin, la drôle de connasse de Canal à celui avec le dessinateur Bastien Vivès (avec qui on a joué à une partie endiablée de StreetFighter, oui oui), en passant par celui avec la jeune actrice Adèle Exarchopoulos, révélation de La vie d'Adèle, celui avec François Descraques, réalisateur de la websérie Le visiteur du futur ou encore celui avec le jeune web-humoriste La ferme Jérôme. Vous pourrez aussi vous délecter du café avec Nans et Mouts, de l'émission Nus et culottés sur France 5, avec qui on a essayé de rendre le rire communicatif dans le métro parisien (et c'était très drôle).

Une idée, une remarque, une suggestion ? Faites-moi coucou par ici !

Commentaires