Un café avec... Rémi Gaillard

Un café avec... Samedi 19 octobre 2013

Réécoute
Un café avec... Rémi Gaillard
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui ! Un milliard (et des centaines de millions) de vues plus tard, Rémi Gaillard nous a reçu chez lui, à Montpellier, se marrant de tout et surtout de rien. Et ça fait du bien.

 

On l'a déjà vu déguisé en escargot sur une voie rapide, grimé en Mario Kart lançant des bananes sur les autres voitures, shootant à l'intérieur d'un camion de CRS, soulever la coupe de France comme s'il venait de la gagner.

Rémi Gaillard fait n'importe quoi depuis la fin des années 90 et tous, derrière notre ordi, on s'est pris à rêver d'être n'importe qui.

Sauf que l'on ne connaît pas forcément son parcours, ce qui lui a donné envie de se lancer, son amour des animaux ou le prénom de son taureau (je peux vous le dire, il s'appelle Pasteur).

Avant de le découvrir sur grand écran au début de l'année 2014, plongez-vous dans son livre, aux éditions La Martinière, N'importe quoi !. En plus, tous les bénéfices seront reversés à l'asso de Rémi Gaillard, Les enfants de n'importe qui. Mais attention, avant de réaliser votre bonne action du week-end, installez-vous confortablement et commencez par déguster ce café/rosé montpelliérain avec Rémi Gaillard.

 

A la fin de notre café ensemble, Rémi Gaillard retourne vers sa voiture. Sur le pare-brise, un passant a laissé un petit mot : "c'est en faisant n'importe quoi que l'on devient n'importe qui".

Vous avez aimé ce café ?

Abonnez-vous au podcast d'"un café avec" sur RSS ou sur Itunes (personne ne vous donne le choix). En plus, vous retrouverez, entre autres, les cafés avec le dessinateur Boulet, la jeune actrice Adèle Exarchopoulos, révélation de La vie d'Adèle ou encore celui avec le jeune web-humoriste La ferme Jérôme. Et vous pourrez vous délecter du café avec Nans et Mouts, de l'émission Nus et culottés sur France 5, avec qui on a essayé de rendre le rire communicatif dans le métro parisien.

Et puis faites-nous coucou par ici et par là !

Bon week-end les amis ! Avant de vous quitter, la maxime du week-end : "on n'est pas très beaux quand on tire la langue sur une photo". La preuve :

 

Commentaires