Trucs et astuces pour gagner une dispute

Rien à voir Jeudi 05 juin 2014

Réécoute
Trucs et astuces pour gagner une dispute
Le vrai problème dans la vie, ce sont les gens qui ne doutent pas. Ceux qui sont sûrs d'eux. Révélation : une équipe de chercheurs américains a trouvé la faille pour les foutre en l'air.

C'est très compliqué de se disputer avec des personnes qui ne laissent aucune place au doute. Non seulement ils sont cons, mais en plus ils sont inébranlables.

Allelulia, un article providentiel sur le site de la BBC promet de révéler le secret pour prendre le dessus dans une discussion animée. Et le secret, ce n'est pas la question « pourquoi ? », c'est la question « comment ?».

Comment ça fonctionne ?

On peut croire quelque chose très fermement, et se retrouver bien en peine quand il s'agit d'en expliquer le fonctionnement. On a tous déjà vécu ça. C'est très classique avec les enfants par exemple.

L'enfant vous dit « C'est quoi ça ? ». Facile, vous répondez, « le robinet ». Il insiste en demandant « Comment ça marche ? ». Et ben, on tourne le bouton et pouf, l'eau coule dans l'évier. Oui, mais comment ça marche ? D'où vient-elle cette eau, et où va-t-elle ensuite, et puis comment elle fait pour monter les cinq étages pour arriver là ?

Et là on répond : « Tu te tais oui ? ». Parce que c'est l'instant délicat où l'on s'aperçoit qu'on est arrivé jusqu'à l'âge de 30 ans sans vraiment pouvoir expliquer la magie de l'eau courante. On croit qu'on sait parce que c'est un objet très familier, mais en vrai on ne sait pas si bien... C'est ce que les chercheurs appellent l'illusion de la compréhension.

Crédit photo : ©Francis Bourgoin / Flickr

Du coup des scientifiques américains ont réaliser une expérience : ils ont interrogé des gens sur des sujets très pointus (le système de santé américain, les émissions de gaz à effet de serre...). Ils ont séparés les personnes en deux groupes. Dans le premier, les gens devait défendre un point de vue. Dans le second, ils devaient expliquer la manière dont fonctionnerait la politique qu'ils défendent.

Résultat : le premier groupe était toujours aussi convaincu d'avoir raison, alors que les autres étaient devenus beaucoup moins radicaux qu'il ne l'étaient au début. En devenant un peu moins sûr d'eux, ils se sont montrés plus ouverts au débat.

Donc une fois qu'on s'est aperçus qu'on avait une compréhension superficielle des choses, et bien on aurait tendance à être un peu plus ouvert aux autres points de vue. Et même, un peu plus enclins à changer d'avis. Ca se tente, non ?

 


> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes


 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

Licence
PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par Justin Trudeau

Commentaires