Transformers : Age of extinction, pour ou contre Michael Bay ?

Les grossiers de l'écran (2013-2014) Lundi 07 juillet 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Transformers : Age of extinction, pour ou contre Michael Bay ?
A l'occasion de la sortie du 4e volet de la saga robotique, retour sur un réalisateur de tous les excès visuels, généralement conspué par les cinéphiles et la critiques mais qui jouit tout de même d'un noyau dur de partisans.

 

Transformers : Age of Extinction, 4e opus de la franchise Transformers, sort ce mercredi en salles. Pour les fans de Michael Bay et même certains de ses ennemis, il s'agit du meilleur (ou plutôt du moins pire) volet de la série. Un peu moins hystérique, un peu plus maîtrisé, un peu moins truffé d'humour débilitant et surtout plus spectaculaire que jamais, ce nouveau Transformers ne rachètera pas pour autant forcément Michael Bay aux yeux de ses détracteurs.

 

Mais finalement peu importe : la promesse de destructions à grande échelle et d'un film popcorn absolu qui n'exige aucun effort neuronal particulier suffit largement à nous drainer en salles et sur ce point, Transformers : AoE remplit parfaitement son contrat.

Réalisateur attitré de la franchise, Michael Bay polarise toujours autant les critiques. La majorité conspue cet expert en destructions massives et scénarios minimalistes, mais Michael Bay, authentique cinéphile passionné par les comédies musicales, compte aussi de fervents partisans. Pour ces derniers, la forme hypertrophiée de sa mise en scène en mouvement perpétuel et le degré de divertissement ultime de ses films font de son cinéma un paradis du fun dont l'excès même confine à une forme d'art. Aux yeux de ses supporters, la capacité bien réelle de Bay à cadrer le chaos à échelle démesurée suffit amplement à fermer les yeux sur le Q.I effroyablement infime de ses films et ceux qui ne le comprennent pas sont de tristes rabata-joie !

En essayant d'éviter de prendre parti, cette nouvelle chronique des Grossiers de l'écran revient sur le cas Michael Bay et tente de faire la part des choses sur le background du réalisateur et l'héritage qu'il laissera. Il ne laisse en tout cas personne indifférent : même l'un de ses détracteurs a posté récemment sur YouTube une vidéo particulièrement didactique décryptant les ressorts de l'efficacité de la mise en scène de Bay. Si vous êtes anglophone, on vous la recommande !

 

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Commentaires