Trafic d'armes et rock russe

Le 7-9 Vendredi 13 juillet 2012

Réécoute
Dernières diffusions
Trafic d'armes et rock russe
En première partie, Geneviève Garrigos parle de la conférence onusienne de New-York qui tente de mettre en place un traité du commerce des armes conventionnelles. Puis Joël Bastenaire prend place dans le fauteuil rouge du studio 135 pour parler du rock, contre-culture de l'époque soviétique.

A 8h15: Ce mois-ci, au siège de l'ONU à New-York, les discutions sont sérieuses. Les pays membres tentent de mettre au point un traité international du commerce des armes conventionnelles. Actuellement, il est interdit de vendre des armes à des factions rebelles d'un Etat mais rien n'empêche de commercer avec un Etat qui massacre une partie de sa population. De même, la Convention de Genève ne réglemente que l'utilisation des armes.

C'est  pour remédier à ces absurdités que la mise en place du TCA (Traité international du Commerce des Armes) est essentielle. Toutefois les obstacles sont nombreux et les intérêts des industriels priment bien souvent sur le reste. Geneviève Garrigos, Présidente d'Amnesty International,

 

A 8h30: Joël Bastenaire retrace au fil des pages de Back in the USSR l'histoire du rock Russe, une contre-culture qui résiste au pouvoir durant la période soviétique. Une histoire qui trouve une résonnance particulière dans le contexte actuel de la Russie.

Joël Bastenaire, Back in the USSR, une brève histoire de du rock et de la contre-culture en Russie (Ed Le mot et le reste) 

 

La vidéo d' Akzion -Débris :

 

Cliquez ici pour retrouver toutes les chroniques de la matinale.

  Et les reportages de la rédaction :

Les Maliens de France et le conflit au Mali par Cécile de Kervasdoué
Les Pussy Riot s'exposent à  Paris par Claire Chaudière
Les rebelles du foot avec Gilles Perez, co-réalisateurs
Villes Rebelles /Tunis par Philippe Tunis

Pour écouter ou réécouter les Villes Rebelles.

Et n'hésitez pas à laisser vos commentaires et envoyer vos questions via Facebook et Twitter.

 

Bonne journée à tous !

Commentaires