Tokyo inaugure ses JO

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Vendredi 30 mai 2014

Réécoute
Tokyo inaugure ses JO
A deux ans des JO au Brésil, à moins de deux semaines du coup d'envoi de la Coupe du Monde, les Japonnais rappellent qu'en 2020, les Jeux auront lieu chez eux. Le gouvernement a même organisé une sorte d'avant première de la cérémonie d'ouverture. Histoire de montrer qu'après Fukushima, le Japon est toujours debout.

"Coucou ! Nous aussi on existe ! Et on est déjà prêts pour les jeux !" C'est le message que semble avoir voulu faire passer jeudi soir le gouvernement japonais avec cette Japan Night, une opération séduction clairement adressée à la communauté internationale.

50 ans après les premiers JO de Tokyo, le stade national a retrouvé la flamme olympique le temps d'un concert.

Le stade national en feu © Japan Night
 

Un show à l'américaine, devant 50.000 spectateurs, réunis pour applaudir les artistes phare de la scène japonaise. Dans les gradins, pas d'effusions ou de fauteuils défoncés, on agite gentiment un batonnet qui change de couleur à chaque morceau.

Et tout le stade se met à chanter © Japan Night
  

Explosion de joie en revanche quand déboule Perfume, trio de Hiroshima qui a chanté sur la bande originale de Cars 2.

Les Perfume sentent bon © Japan Night
  

Avec ses tubes archi-vitaminés et ses interprètes à l’allure faussement naïve, la J-Pop est aujourd'hui une fierté nationale. Si le genre cartonne en Asie, la mayonnaise a beaucoup plus de mal à prendre avec le public occidental. Mais les maisons de disque n’ont pas dit leur dernier mot. Le gouvernement entend mettre en avant la pop japonaise pendant toute la campagne des JO.

Pour ce groupe de jeunes filles, rencontrées dans le quartier de Shinjuku, le succès de la J-Pop en Europe ne fait pas l’ombre d’un doute :

Nous on adore, donc on voudrait que le reste du monde écoute notre musique et sache à quel point c'est bien. En France, il n'y a pas beaucoup de groupe connus, alors qu'au Japon, y'en a plein, on voudrait les promouvoir.


J-Pop fans © Japan Night
  

Le Pays du soleil levant mise clairement sur les Jeux pour rebooster son économie et prouver au reste du monde qu’il est capable de se relever, après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Loin d’être abattu, le peuple japonais veut prouver qu’il est capable de renaître de cette tragédie. 

Hideki Hatayama, directeur d’une école de langue à Tokyo :

On peut dire qu'on est dans une situation similaire à celle qu'on a connu à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. On peut penser qu'il se passera encore dès choses jusqu'à 2020. 2020 sera le début d'une nouvelle ère pour le Japon.


Lost in translation © Japan Night

Pour le Stade national olympique, c’est aussi le début d’un nouveau cycle. Fermé jeudi soir juste après le concert, il  sera reconstruit intégralement pour les JO de 2020.

Reportage de Coralie Cochin (agence Rectiligne). Mise en page : Sébastien Sabiron.

Photos : © Japan Night

 


 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

Commentaires