Tinder: est-ce que matcher, c'est tromper ?

Touche pas à mon Poke Samedi 26 octobre 2013

Réécoute
Tinder: est-ce que matcher, c'est tromper ?
Cette semaine, dans Touche à mon poke, on revient sur Tinder, l'application de drague par GPS dont tout le monde parle depuis 2 semaines. L'amour est-il définitivement sur nos smartphones ?

 

Pourquoi Tinder est-elle la première appli de drague par GPS avec des filles ? L'appli connaîtra t-elle une hype aussi éphémère que Chatroulette ? Pourquoi les gens font-ils du Tinder en soirée ? Est-ce que je peux "matcher" avec ton copain ou ta copine ? C'est quoi le rapport avec Michel de Certeau ? Tinder est-il la preuve que la gamification a gagné ?

Autant de questions auxquelles ont répondu nos invités: Alexandre Jouanne, représentant de Tinder en France, Chloe Rhys, journaliste experte des nouveaux usages numériques et utilisatrice de Tinder, et Sylvain Paley, chroniqueur dans une émission concurrente et néanmoins excellente, Studio 404, utilisateur lui aussi.

 

 

 

Lancé en septembre 2012, Tinder connaît un succès foudroyant en France depuis quelques semaines, avec une croissance de 10% par jour. Comme le dit l'adage: "le principe est simple". Sauf que là c'est vrai. Et c'est tout le succès de cette appli.

Des profils de garçons ou de filles (selon son choix) défilent et il faut cliquer sur croix ou coeur, selon le bon vieux principe du "Hot or not".

Pour pouvoir parler à la personne, il faut qu'elle ait aussi cliqué sur coeur. Ça s'appelle un "match". A contrario, si elle a choisi croix, personne ne sera jamais au courant, et on se quitte bons amis. La drague à la cool, et garantie sans vents (mais avec MySpace angle).

journaliste experte des nouveaux usages numériques, 
et utilisatrice de Tinder.
Et enfin Sylvain Paley, chroniqueur dans une émission concurrente et néanmoins excellente, Studio 404

Tinder rappelle par certains aspects le premier site de Mark Zuckerberg, Facemash, la version pré-historique de Facebook qui proposait un "Hot or not" sur les étudiants de Harvard.

Un épisode abondamment développé dans The Social Network, le film sur Facebook.

 

 

 

Une boîte de prod' américaine s'est amusé à parodier The Social Network, mais avec Tinder. Et c'est très drôle.

 

Et comme toutes les semaines dans Touche pas à mon poke, nos chroniques avec David Doucet et Alexandre Majirus:

Zone Internet: Alexandre Majirus enquête sur les articles insolites de l'Internet. Cette semaine, “un couple de Chinois vend son enfant pour acheter un iPhone". Du LOL mais aussi et surtout une problématique économique: "y a t-il une bulle spéculative sur le marché de l'enfant ?"

J'ai stalké l'historique: David Doucet s'est posé à côté du meilleur ami de Patrice Evra, le consultant foot de Canal +, Pierre Ménès et lui a demandé de lui parler de l'Internet, des tweet-clashs et des blagues douteuses sur Twitter.

> N'oubliez pas de liker la page de l'émission sur Facebook et de suivre @tpmpk_lemouv sur Twitter. 

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires