Thief

Jeux Vidéo Mardi 01 avril 2014

Réécoute
Thief
Thief est le reboot très attendu d’un jeu du siècle dernier qui avait eu bien du mal à s’installer sur Next Gen. Mais après 5 ans d’attente depuis le précédent volet, Garret, le voleur ultime revient dans le nouveau Thief. Thief, une aventure en mode klepto au cœur d’une cité aux faux airs Steam Punk, une ville aux allures médiévales, mais qui ressemble à une bourgade très XIXème poisseux. Un dédale de ruelles sombres dans lesquelles Garret, le roi des voleurs, va remplir sa bourse progressivement, tout en poursuivant un but un peu plus louable, mais pas vraiment primordial.

Pour Garret, il n’y a que le vol, le chapardage, la cambriole qui ont vraiment de l’intérêt, en évitant au maximum tous les ennuis, donc en contournant les patrouilles ou en étourdissant les gardes après leur avoir fait les poches.

Bien que totalement amorale, Garret n’est pas un assassin et cherchera toujours la solution la plus discrète pour s’emparer de quelques richesses, il évoluera dans l’ombre, espionnera prudemment les postes ennemis depuis le coin d’une rue ou caché derrière un tonneau, voire dans une armoire. Et puis, il récupèrera progressivement des armes et des outils hyper pratiques, un arc par exemple, avec des flèches spéciales, comme les flèches d'eau pour éteindre les torches et les flèches grappin pour scotcher une corde sur une poutre, ou encore une sorte de piolet griffe pour grimper sur certains murs et accéder aux toits de la bourgade.

 

On fera donc inlassablement le tour des ruelles, des toits, des poutrelles et des pièces de maison, avec plein de passages dérobés à dégotter, histoire de ne pas laisser de kit de santé dans un coin, de récupérer des flèches supplémentaires, de remplir notre besace d’objets précieux et d’obtenir d’autres outils.

On sera aussi amené à crocheter des serrures régulièrement, et il vaudra mieux éviter de se faire repérer puisque malencontreusement, on a pas grand-chose pour se défendre, un pauvre gourdin et quelques esquives. C’est donc quasiment la mort assuré, même si quelques coups de bâtons peuvent parfois offrir une petite victoire à la volée avec neutralisation des assaillants, voire leur mort.

Des figures de styles qui seront même notées en fin de mission, au même titre que nos rapines, les objets trouvés et notre style de jeu, fantôme, opportuniste ou prédateur.

 

 


 

> Prenez toutes les infos sur mon Tweeter

> Abonnez vous aux podcasts, RSS et iTunes

> Toutes les chroniques jeux vidéo

>Si vous avez aimé, clicquez sur "J'aime". Si vous voulez partager, cliquez sur "Tweet".

> Merci, Thank You, Gracias, Obrigado, Danke Schon !

Commentaires