The Interview : menace sur les cinémas

L'actualité numérique Mercredi 17 décembre 2014

Réécoute
The Interview : menace sur les cinémas
Les hackers à l'origine du vol massif de données chez Sony Pictures menacent désormais d'attaques terroristes les cinémas qui diffuseraient le controversé film The Interview.

Tout cela est en train de virer à l'aigre. Alors que Sony Pictures continue de courir derrière les milliers de documents confidentiels volés sur ses serveurs il y a quelques semaines, les hackers à l'origine de l'attaque viennent d'augmenter la pression d'un cran.

Dans un communiqué, ces autoproclamés "Gardiens de la Paix" réclament une nouvelle fois l'annulation de la sortie du film The Interview, de manière très claire.

 

 

Souvenez-vous du 11 septembre 2001, tenez-vous éloignés des lieux où sera présenté ce film. Si vous vivez à proximité, vous devez partir.


 

Le ton est donné, la menace frontale, on change de division.

Seth Rogen et James Franco, les deux acteurs principaux du film, ont renoncé à toutes leurs apparitions publiques, l'avant-première new-yorkaise de The Interview est annulée, et la sortie du film est plus que jamais menacée.

Sony semble souhaiter la maintenir pour les fêtes, mais a également annoncé que les salles seront seules à décider si elles souhaitent le diffuser. La chaîne Carmike Cinemas a immédiatement fait part de sa décision de le déprogrammer.

Sony, par ailleurs, n'en finit plus d'accumuler les ennuis puisqu'on apprend dans le même temps que deux anciens salariés de l'entreprise viennent de déposer plainte contre elle, lui reprochant la trop faible protection de leurs données personnelles, qui se sont retrouvées entre les mains des hackers.


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires