T'as le look coco

Idéalix Lundi 09 juin 2014

Réécoute
Dernières diffusions
T'as le look coco
Aujourd'hui, dans Idéalix, on s'intéresse de très près au look des gens dans la rue, des looks parfois - souvent - directement inspirés du monde de la musique…

Le street-style, c'est à dire la mode de rue, on en parle depuis mercredi dernier sur le site du Mouv' ; mais il est intéressant de constater qu'avant les mannequins, les pages de magazines et les créateurs, ceux qui inspirent le mieux la mode de rue ces temps-ci, ce sont les artistes. Passons en revue les panoplies les plus reprises...

 

Hannah Reid (London Grammar)

 

 

 

Avec ses t-shirts crop (courts, au-dessus du nombril) et ses jeans & shorts taille haute, la jeune et jolie Hannah Reid impose un style plutôt nineties dans l'air du temps, qu'elle rehausse souvent d'une queue de cheval haut perchée retenue par un chouchou, forcément.

 

 

 

 

Rita Ora


 

 

La belle anglaise, d'origine albanaise, semble avoir fait de la phrase "on ose tout on s'en fout" son mantra stylistique. La question serait désormais de savoir ce qu'elle n'a pas tenté en terme de fashion - si vous avez des idées, les commentaires servent aussi à ça, ndlr.

 

 

 

 

 

Grimes

 

 

 

Claire Boucher, la délicate Canadienne officiant sous le nom de Grimes, a toujours eu un look bien à elle, que l'on rattache désormais à la tendance seapunk, qui mixe cheveux colorés comme un Petit Poney, fringues geek et détails aquatico-futuristes. On aime ou on aime pas mais en tout cas, ça ne laisse personne indifférent.

 

 

 

 

 

Mustang

Rien ne sert de jouer aux normcores, on a bien vu que les garçons aussi se prenaient parfois grave la tête sur leur look. Exemple avec Mustang, porte-drapeau d'une nouvelle génération d'hommes bien habillés, rasés de près et dont l'air de gentil garçon bien sous tous rapports est à peine bousculé par des détails un peu rockab'. Le néo rockeur a lâché sa pinte bière pour un Vermouth, et il fera meilleure impression sur votre mère qu'un enfant scout en pleine collecte pour la kermesse de fin d'année, juré.

 

 

 

Other Lives

 

A l'opposée du spectre, les Other Lives cultivent le poil en liberté et la non-coupe de cheveux. Et c'est vrai que ça passe mieux au fin fond de l'Oklahoma, dont ils sont originaires. Un vrai déterminisme stylistico-géographique contre lequel il serait vain de lutter, mais qui s'exporte en revanche terriblement bien chez les anciens babos qui veulent rester à la page sans trop se fouler.

 

 

 

 

Breton

 

 

Tout au bout de la branchitude masculine, il y a un quintet de Britanniques bien dans leurs baskets : les membres de Breton cultivent la hype comme personne, à coups de chemises à empiècements, de casquettes cinq pans ou de sweat-shirts molletonnés. Une panoplie relativement invariable qui fait fureur dans les quartiers branchés.

 

 

 


Tous les épisodes d'Idéalix

Checkez aussi les Carnets de street-style !

Abonnez-vous au podcast, RSS & iTunes

Crédits photo : certains droits réservés par raquelzaldivar

 

Commentaires