Survivre dans un dîner

Rien à voir Mercredi 07 mai 2014

Réécoute
Survivre dans un dîner
La vie est une jungle. Dans un dîner, le moment de prendre la parole dure le temps d'un éclair. Si vous le loupez, c'est foutu. Trucs et astuces pour s'en sortir.

 

Souvenez-vous, il y a quelque temps nous avions élaboré des stratégies pour survivre en soirée. Voici maintenant quelques trucs et astuces pour briller dans un dîner.

1. Potasser l'actu

L'idée n'est évidemment pas de combler toutes nos lacunes, le temps presse. Il s'agit de ne pas passer pour une bille si quelqu'un se met à parler de la crise en Ukraine ou d'Aquilino Morelle. Donc on se rencarde vite fait. Histoire de pouvoir dire :

C'est dingue quand même, ce type prétendument de gauche qui faisait cirer ses chaussures dans un salon de l'Elysée !


2. Faire le plein d'infos idiotes qui relancent efficacement les conversations 

A consulter d'urgence : le magazine Neon, et leur page Les savoirs inutiles. Dans le numéro d'avril, on apprenait par exemple que le monsieur qui interprète le Père Fouras dans Fort Boyard a été danseur étoile.

Ou encore que Arte signifie "Association relative à la télévision européenne". Et là, il y aura quelqu'un pour dire :

Dis donc ça me fait penser à cet excellent documentaire que j'ai vu sur Arte justement...


 

3. Réviser sur Allociné 

Si vous vous souvenez ni du nom du film que vous avez vu, ni du nom du réalisateur, ni de l'acteur principal, c'est comme si vous n'y étiez pas allé. Le dernier Wes Anderson, c'est The grand Budapest Hotel. Pas "le palace dans un pays de l'Est là".

4. Apprendre des citations par coeur 

C'est la technique dite "du Fabrice Luchini". Exemple :

Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Nicolas Boileau.


 

Classe. Intemporel. Multi-usage.


 

 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires