Survivre aux programmes de télé pour enfants

Rien à voir Mardi 13 mai 2014

Réécoute
Survivre aux programmes de télé pour enfants
La télévision pourrit la tête des enfants. Toutes les études scientifiques l'affirment : elle les rendrait moins imaginatifs, violents, insomniaques... Et surtout, elle les transforme en mini-pouffes.

 

Quand on commence dans la vie avec les Télétubbies, évidemment qu'on gobe des acides dès qu'on en a l'occasion. A deux piges t'as quand même vu un soleil avec une tête de bébé, et des personnages avec une antenne qui leur sort du crâne.

 

Après ça, la vie te parait bien fade. Donc bien sûr, tu te drogues.

Le psychologue Dimitri Christakis explique très bien qu'à force de voir des personnages hyperactifs et d'avaler des images qui défilent à toute allure, les enfants s'ennuient sec dans la vraie vie.

 

Télé-crochet pour nains

Mais il y a pire : ce sont les séries diffusées en fin de journée. Sur Disney Channel, c'est Violetta. Une sorte de Star Academy argentine où des ados prennent des cours de danse et de chant pour devenir des stars. Et sur Gulli c'est Victorious, soit exactement la même chose mais en version américaine. Apparemment, le télé-crochet, c'est devenu le rêve universel de la jeunesse.


Et quand les enfants essaient d'imiter leurs héroïnes, là, ça devient carrément flippant. En témoigne l'évolution de l'émission culte l'Ecole des fans. A notre époque, c'était des petits chats qui chantaient du Yves Duteil.

Maintenant ça passe sur Gulli, et ça déconne plus du tout, les mômes sont là pour livrer une performance scénique. Il y a un vrai jury d'adultes, comme dans The Voice. Et les candidats, ce sont des versions miniatures de Rihanna, des créatures monstrueuses qui singent les grands à coups de vibrato ultra forcés.

 

Cette enfant a 8 ans.

Une chronique pour éloigner nos enfants de ces dangers.

 


 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Photo : La ferme en folie

 

Commentaires