Survivre au délire collectif autour de Choupette Lagerfeld

Rien à voir Jeudi 31 juillet 2014

Réécoute
Survivre au délire collectif autour de Choupette Lagerfeld
Choupette, c'est la chatte de Karl Lagerfeld. Qu'il soit amoureux d'elle, soit, chacun son trip. Mais est-on obligé de lui consacrer une biographie et d'en faire l'égérie d'une marque de cosmétiques ?

On a tous dans notre entourage une ou plusieurs personnes qui ont vrillé dans leur tête à cause d'un chat. Quelqu'un qui annule un week-end parce que son chat va « lui faire la gueule ». Quelqu'un qui hésite entre garder sa meuf ou le chat, quand la meuf en question révèle qu'elle est allergique aux poils.

Il se trouve que Karl Largerfeld, le styliste de la maison Chanel, a lui aussi été victime de ce phénomène du chat gogole. Dans ses interviews, il a commencé à mentionner sa chatte, Choupette, il a dit qu'il regrettait de ne pas pouvoir se marier avec elle, il a embauché deux nounous pour s'en occuper, il lui a dédié une ligne d'accessoires... Enfin un truc assez lourd.

Le problème, c'est que comme le mec s'appelle Karl Lagerfeld, au lieu de l'épauler dans sa détresse, ou de se foutre de sa gueule tout simplement, tout le monde a commencé à s'ébaudir devant Choupette Lagerfeld. C'est à dire que maintenant on a affaire à un délire collectif. On a appris ce mois-ci que la marque de cosmétiques Shu Uemura allait faire de Choupette sa prochaine égérie.

Mais que fait Brigitte Bardot ?

Une chronique pour prendre du recul.

 


 

 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires