Straight Outta Twitter

L'actualité numérique Mardi 24 septembre 2013

Réécoute
Straight Outta Twitter
A Chicago, la guerre des gangs migre en ligne. Des adolescents de plus en plus jeunes se défient sur Twitter, Facebook ou YouTube. Avec des conséquences bien réelles.

 

Le chiffre fait froid dans le dos. Avec 500 meurtres en 2012, Chicago traîne sa mauvaise réputation. Celle d'une ville plus dangereuse que l'Irak ou l'Afghanistan. Et si depuis quelques années une poignée d'élus locaux milite pour l'intervention de la Garde Nationale, quelques community managers ne seraient peut-être pas de trop.

 

Depuis quelques mois, à la périphérie de la scène "drill" (en argot, "abattre quelqu'un"), de jeunes adolescents se tançent sur Facebook, exposent leurs 9mm sur Instagram ou marquent leur territoire sur YouTube. D'après la police, qui scrute désormais les réseaux sociaux, 80% des violences scolaires trouveraient leur origine dans des échanges en ligne. Et les conséquences sont parfois dramatiques.

Ainsi, Wired raconte par le menu l'assassinat de Lil Jojo, un jeune rappeur abattu début septembre après avoir insulté une bande rivale sur Twitter. Le phénomène commence à inquiéter les pouvoirs publics, et il marque un changement d'échelle. Quand le hip-hop des 90's était une affaire de rivalité entre la Côte Est et la Côte Ouest, celui de 2013 multiplie les feuds à l'échelle ultra-locale.

En attendant les Tupac et Biggie de la génération tweetclash ? 


Suivez Olivier Tesquet sur Twitter

Toutes les chroniques Suivez le geek

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires