StealthGenie : la mauvaise idée

L'actualité numérique Mardi 30 septembre 2014

Réécoute
StealthGenie : la mauvaise idée
Le créateur de cette appli vient d'entrer dans l'histoire, il est le premier PDG de la profession a se retrouver derrière les barreaux à cause de sa création. On dit bravo.

 

On entre dans l'histoire comme on peut. Prenez Hammad Akbar, par exemple. Cet entrepreneur d'origine pakistanaise, installé aux Etats-Unis, se retrouve aujourd'hui dans l'actu bien malgré lui. Il est le premier PDG arrêté et incarcéré à cause d'une appli développée par son entreprise Invocode, StealthGenie. Le FBI l'a interpellé ce week-end, il est accusé d'avoir "conspiré dans le but de faire la publicité et de vendre" cette application.

 

 

"Conspiré", c'est un bien grand mot, puisque StealthGenie ne se vendait pas du tout sous le manteau, mais au grand jour. Destinée aux conjoints soupçonnant leurs moitiés d'infidélité, l'appli est en fait un mouchard installé sur le smartphone de son partenaire, qui permet de collecter à la fois l'intégralité des échanges (téléphones, mails, sms, applis de chat instantanés...) et les déplacements GPS. C'est là que ça devient un tout petit peu gênant pour les fédéraux, puisqu'il s'agit clairement d'espionnage.

Pire, ce genre d'outils s'adresse assez clairement "aux harceleurs et aux époux abusifs qui veulent connaître chaque détail de la vie de leur victime", explique le procureur en charge du dossier. Définitivement, une mauvaise idée.


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires