Springsteen s'offre un docu avec 2000 réalisateurs

le Reportage de la Rédaction Lundi 22 juillet 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Springsteen s'offre un docu avec 2000 réalisateurs
Bruce Springsteen, c'est vraiment le Boss. Et même quand il s'agit de réaliser un documentaire sur lui, il faut que ce soit extraordinaire. En l'occurrence "Springsteen and I", en salles aujourd'hui, compile des vidéos de quelques 2.000 fans à travers le monde.

 

Il est born in the USA. Mais ça fait bien longtemps que son talent a traversé les frontières. Bruce Springsteen est en pleine tournée mondiale. Et au milieu de ce Wrecking Ball World Tour, il offre à ses fans un documentaire exceptionnel, Springsteen and I, réalisé par le clippeur Baillie Walsh et produit par Ridley Scott.

 

Bande-annonce de Springsteen & I © Ridley Scott Associates

 

Enfin je dis "il offre à ses fans" mais c'est plutôt le contraire. Le film est en réalité une compilation de vidéos tournées par ses admirateurs dans lesquelles ils expliquent pourquoi sa musique a changé leurs vies. Les témoignages sont entrecoupées d'images d'archives, et ça se termine par une demi-heure d'un concert enregistré à Hyde Park, à Londres, l'an dernier, avec Sir Paul McCartney en super-guest.

 

Bruce Springsteen et Paul McCartney, le 15 juillet 2012 © Hard Rock Calling

 

Il a fallu plus de trois mois à Baillie Walsh pour faire le tri dans les milliers de contenus reçus, une fois sa demande lancée sur internet. "J'avais beaucoup de bonnes choses, des histoires sincères, émouvantes." Bruce Springsteen n'est pas un artiste comme les autres, et le lien qui l'unit à ses fans n'a rien à voir avec des fascinations de groupies.

 

Romann Fremaux vit dans le Pas-de-Calais, il a 28 ans et de très nombreux tickets de concerts du Boss conservés quelque part dans son appartement. La dernière fois, c'était au Stade de France, le 29 juin. "Il y avait un enfant qui avait le bras dans le plâtre. Et Springsteen est descendu dans le public pour lui signer son plâtre." La classe.

 

Bruce Springsteen à Wembley, à Londres, Wrecking Ball World Tour, le 15 juin 2013

 

C'est cette générosité que les fans lui rendent si bien. "Quand j'en parle avec mes collègues ou ma famille, ils ont du mal à comprendre, il faut vraiment l'avoir vécu." Dès qu'il a appris l'existence du projet documentaire, Romann a envoyé un photomontage, "un assemblage de posters, avec une photo de moi et de mon tatouage". Il ne sait pas s'il a été sélectionné. Il aura la surprise une fois en salle.

 

Mais attention : Springsteen and I ne passera qu'une seule fois au cinéma. Ce soir, dans 69 salles de France (vous trouverez la liste des cinémas participants ici-même) et dans 49 pays à travers le monde. Une tentative pour créer le buzz et faire monter le désir. Ca fonctionne plutôt bien : Romann a réservé sa place depuis deux semaines. Et même s'il tombe malade, il ne manquera pas la séance.

 

Bruce Springsteen à San Siro, à Milan, Wrecking Ball World Tour, le 3 juin 2013

 

Le marketing ne s'arrête pas là. A l'occasion de cette étonnante sortie ciné, la production a lancé un nouvel appel sur internet. Les fans ont pu renvoyer de nouveaux contenus. Cette fois-ci, ça ne servira pas pour un film mais pour alimenter les réseaux sociaux. Sur Twitter par exemple, tapez #springsteenandI.

 

Vous pouvez ensuite retrouver en cliquant ici l'ensemble des contenus réunis sur une grande planisphère. Et franchement, chapeau ! C'est impressionnant ! La fan-base recouvre tout le globe, de Bora-Bora au Turkménistan.

 

Commentaires