Spider-Man est il cuit au cinéma ?

Les grossiers de l'écran (2013-2014) Jeudi 24 juillet 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Spider-Man est il cuit au cinéma ?
La relative contre performance critique et publique du dernier film en date de la franchise, The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros, a convaincu Sony de repousser la date de sortie du 3e volet à ... 2018 ! Histoire de se donner le temps de repenser le super héros abîmé. Cela suffira-t-il ?

En 2010, le studio Sony Pictures annonçait le reboot de la franchise Spider-Man, dans la foulée du départ plutôt amer de Sam Raimi, qui avait dirigé les trois premiers films sortis entre 2002 et 2007.

Objectif : rajeunir la cible en rajeunissant le casting ainsi que le réalisateur. Dans le rôle de Peter Parker/Spider-Man, le britannique Andrew Garfield (The Social Network) succédait alors à Tobey Maguire, tandis que le novice Marc Webb (500 jours ensemble) s'emparait de la mise en scène. Emma Stone héritait du rôle de Gwen Stacy, choisie pour être le nouveau "love interest" de Peter Parker plutôt que Mary Jane Watson (Kirsten Dunst) dans les films de Raimi.

 

Sorti au printemps 2012, soit cinq ans à peine après le Spider-Man 3 de Raimi, The Amazing Spider-Man raconte donc de nouveau les origines de Spider-Man, introduit de nouveaux éléments de scénario et confronte le héros à un nouveau vilain  : Le Lézard.

A noter que dans les Spider-Man 2 & 3 de Sam Raimi, le Dr Kurt Connors, alter ego du Lézard, était bel et bien présent, sous les traits de l'acteur Dylan Baker.

Dans The Amazing Spider-Man de Marc Webb (vous me suivez toujours ?), c'est Rhys Ifans qui incarne le vilain à écailles.

 

Reçu plutôt positivement par la critique, The Amazing Spider-Man réalise en 2012 un score plus que satisfaisant pour le studio Sony, même si, sur le plan des recettes mondiales, il reste en deça des trois volets signés Raimi. Hélas le studio va commencer à déchanter avec le film suivant : The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros, sorti au printemps 2014.

 

Si les fans de l'ère Raimi ont fait la moue devant The Amazing Spider-Man, jugé trop teenage et moins bien maîtrisé, ils ont carrément déchanté devant Le Destin d'un héros. Encore plus mal loti dans la presse, cette nouvelle aventure de Spider-Man marque aussi plus nettement le pas sur le plan des recettes au box-office : au terme de son exploitation, Le Destin d'un héros aura réalisé la plus mauvaise performance de toute la franchise.

Après une curieuse période de flottement et rumeurs sur le web, alimentées par des déclarations inquiétantes de l'un des scénaristes sur le départ, Roberto Orci, Sony a fait tout récemment une annonce précisant le futur de la franchise : initialement prévu pour 2016, le 3 opus de la saga Spider-Man sous l'ère Marc Webb sera finalement décalé à 2018. Un quatrième volet, qui avait été annoncé un peu crânement par Sony avant même la sortie du Destin d'un héros, est reporté sine die...

Le studio, qui entend bien ne pas lâcher ses droits sur l'univers Spider-Man au cinéma, a par ailleurs annoncé la mise en chantier d'un film centré sur les Sinister Six et qui sortira bien en 2016. Pour les non initiés : les Sinister Six sont un groupe de super vilains parmi les plus importants de Spider-Man, regroupés pour mieux venir à bout de leur pire ennemi. Mais pour les fans de la première heure, il semble bien qu'un fil se soit rompu entre le tisseur de toiles et eux...

Sony parviendra-t-il vraiment à redorer le blason de Spider-Man, bien terni par un dernier avatar peu glorieux ?

 


 

> Retrouvez tous Les Grossiers de l'écran

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires