South Park : Le bâton de la vérité

Jeux Vidéo Lundi 10 mars 2014

Réécoute
South Park : Le bâton de la vérité
Un jeu de rôle transgressif et régressif qui met en scène une parodie du seigneur des anneaux orchestrée par Cartman entouré de tous les personnages emblématiques de South Park.

 

On va débarquer dans la peau d’un gamin qui vient d’emménager avec ses parents à South Park. Le temps de personnaliser notre avatar, d'aller poser une pêche aux toilettes, de récupérer des poils publiens dans le placard, et notre père va nous envoyer dehors vous faire des copains.

Le ton est donné: pipi, caca, prout et gros mots rythmeront votre aventure, d’autant que vous pourrez ensuite fouiller toutes les maisons, les magasins, en tombant parfois sur des pipes à crack, des godemichets, des capotes, une femme à poil, un mec en train de se masturber ou un autre qui « biiip » un cheval. La classe, quoi !

 

Vous allez vite avoir accès à votre menu, à mi-chemin entre une interface Windows et un Facebook, avec carte, inventaire, vêtements, armes, pouvoirs et amis. Des amis que vous allez, au hasard des rencontres, mettre dans votre liste d’amis, et avec qui vous allez communiquer, voire pour qui vous allez remplir des missions.

Une aventure à double lecture puisque vous allez être embringué dans le jeu grandeur réelle de type Héroic Fantasy que Cartman, le maitre enchanteur de Kupa Keep, organise avec gravité autour du bâton de vérité. Un bâton volé dès le début par des elfes noirs (d’autres gamins déguisés en fait).

Dans ce South Park, tout est prétexte à rigolade potache. Tout le monde vous appelle Douchebag, qu’on peut traduire par connard. Et puis, on choisit ensuite sa classe, guerrier, mage, voleur ou juif !

Du 100ème degrés toujours et du crétin décomplexé, touché rectal, couilles sous le menton, mission Al Gore, baston de clochards, vaches droguées et voleurs de slips, South Park est truffé de prétextes à rire comme un bossu, sur fond de quête qui jamais ne nous lasse.

 


> Prenez toutes les infos sur mon Tweeter

> Abonnez vous aux podcasts, RSS et iTunes

> Toutes les chroniques jeux vidéo

>Si vous avez aimé, cliquez sur "J'aime". Si vous voulez partager, cliquez sur "Tweeter".

> Merci, Thank You, Gracias, Obrigado, Danke Schon !

Commentaires