Sotchi : pourquoi les français sont-ils toujours 4ème ?

Façon de penser Mercredi 19 février 2014

Réécoute
Sotchi : pourquoi les français sont-ils toujours 4ème ?
A force de regarder les diffusions et les commentaires sur les résultats des français aux J.O. de Sotchi, on a l'impression qu'ils sont tous mauvais. N'est-ce pas plutôt qu'on a tendance à toujours voir le verre à moitié vide ?

 

Les français sont-ils tous mauvais ? Question de point de vue médiatique, en fait: bien sûr, il y a des médailles, mais même quand le fameux Martin Fourcade remporte l'argent à la mass start du biathlon après avoir déjà gagné deux titres de champion olympique, on nous dit plutôt que "Martin fourcade manque l'or d'un cheveu", ou bien, on évoque "les quelques centimètres qui privent Martin Fourcade d'une troisième médaille d'or".

Bref, au lieu de dire qu'il a gagné une médaille d'argent, on dit qu'il a perdu une médaille d'or. Et pour les autres, c'est pareil: au lieu de dire qu'il se sont hissés à la 4ème, 5ème ou 10ème place, on rappelle qu'ils sont restés "au pied du podium", comme s'ils n'avaient pas bougé.

 

Tout ça vient sans doute des "chances de médailles" promises par les médias. Mais si les athlètes eux-mêmes peuvent être déçus, il savent, eux, que la victoire est seulement probable, et la défaite possible. C'est ce qui dit un peu autrement Jean-Paul Sartre dans ses Cahiers pour une morale

Toute entreprise humaine réussit par hasard et en même temps réussit par l'initiative humaine.


 

Bref, à perdre avec péril, on perd toujours avec les honneurs.


Explication dans la chronique façon de penser de Gilles Vervisch. 

> Retrouvez toutes les chroniques "Façon de penser"

> Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

> Crédit Photo :

PaternitéPas de modification Certains droits réservés par Marc Lagneau

Commentaires