Snoop Dog, simplement funky

La livraison de la semaine Samedi 02 novembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Snoop Dog, simplement funky
Cette semaine, on vous parle de l'EP de Snoop Dog "7 days of funk" qui sort chez Stones Throw Records le 10 décembre. Sur ce projet 100% Funk, le rappeur West-Coast a collaboré avec Dam-Funk et s'est même fait rebaptiser Snoopzilla.

 

Snoop Dog continue sa quête musicale.

Alors qu'il n'a plus fait de gros tubes depuis "Drop it like it's hot" avec Pharell Williams, le Snoop se cherche musicalement.

Acte 1 : passer par le reggae

L'an passé Snoop Dog s'est rebaptisé Snoop Lion à l'occasion de la sortie d'un projet 100% reggae "Reincarnated" qui n'a pas eu de succès avec seulement 50.000 albums vendus aux Etats-Unis.

 
A la production de l'album on retrouvait pourtant Major Lazer. Au final pas grand chose si ce n'est le morceau  Lighters up
 
 
 
Acte 2 : Rapper en famille
 
Cette l'interprête de l'intemporel What's my name a voulu revenir aux fondamentaux. Quoi de mieux que la famille pour se remonter le moral. Pour l'occasion, Snoop a ramené ses deux fistons. Le projet a été baptisé Royal farm.
 
 
Acte 3 : revenir au funk.
 
Snoop vient de la G-Funk, quoi de plus normal qu'un album entièrement funk pour retrouver son public.
 
Pour l'occasion Snoop Dog s'est d'abord fait surnommer Snoopzilla et il a fait cela sur label avant-gardiste Stone Throw Records (Label qui a lancé Mayer Hawthorne).
 
A la production de cet EP baptisé 7 days of funk on retrouve un certain Dam-Funk, une des pointues de la musique funk contemporaine. 
 
D'ailleurs voici son Soundclound :

https://soundcloud.com/damfunk

 

La couverture de l'EP...

 

 

D'ailleurs, voici un long extrait du clip qui devrait bientôt sortir dans sa version intégrale :

 

Bonus

 

> Retrouvez toutes les livraisons !

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires