Silicon Valley / Misère Valley

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Mercredi 05 février 2014

Réécoute
Silicon Valley  / Misère Valley
A San José, au Sud de la Bay Area, est niché l'un des plus grands campements de sans-abris des Etats-Unis. Son nom est évocateur : "The Jungle". C'est la face cachée de la Silicon Valley.

 

Ce campement est bien dissimulé, en périphérie de San José. C'est au bord de l'autoroute, à proximité du siège d'Adobe, et à deux pas des maisons cossues à plusieurs millions de dollars des riches ingénieurs de la Silicon Valley. Sur plusieurs hectares de terrain poussiéreux et chaotique s'étend "The Jungle". Vaste bidonville de sans-abris fait de toiles de tentes et de cabanes en bois sur le point de s'écrouler.

"The Jungle", plusieurs hectares de bidonville © Benjamin Illy

 

Chris Richardson de Downtown Streets Team © Benjamin Illy
Nous sommes aux abords de Coyotte Creek, une zone polluée où les habitants de San José ont pris l'habitude de venir déverser leurs ordures ménagères. Plus de 200 personnes survivent dans cette jungle hostile. C'est l'un des plus grands campements de SDF des Etats-Unis.

Les volontaires de l'association Downtown Streets Team se relaient dans The Jungle pour nettoyer, ramasser les tonnes de déchets abandonnés dans les environs. Toujours en pleine journée, car la nuit c'est dangereux nous prévient Chris Richardson, responsable des opérations pour Downtown Streets Team : 

Dans The Jungle, il y a beaucoup de métamphétamine qui circule, il y a beaucoup d'alcool, de la prostitution, des gangs très violents. C'est un endroit effrayant ! Mais vous savez, dans ce secteur, il y a aussi plein d'anciens salariés de la tech' qui sont devenus SDF après l'éclatement de la bulle internet.



Le reportage de Benjamin Illy dans The Jungle :

Il y a de drôles d'oiseaux dans The Jungle © Benjamin Illy

 

La région de San José, souvent présentée comme la capitale de la Silicon Valley, est celle où l'on trouve le plus de sans-abris dans tout le pays. Il y aurait 7.000 sans-abris selon les chiffres officiels, plus de 20.000 selon Eileen Richardson, présidente de Downtown Streets Team :

 

Eileen Richardson, ex-techie, aujourd'hui au service des SDF © Benjamin Illy

J'ai dirigé des entreprises du net, notamment Napster. Pour avoir été une techie moi-même, je le sais, quand vous êtes dans ce monde vous êtes toujours très occupé, vous êtes dans une bulle ! Mais ça il faut le voir : c'est une honte, d'avoir des gens qui vivent ainsi dans la Silicon Valley !


 

 

 

 

D'un extrême à l'autre, dans un rayon de quelques kilomètres : le verdoyant GooglePlex à Moutain View / les maisons hors de prix à San José / un cabane dans The Jungle © Benjamin Illy

 

Parmi les naufragés de la Silicon Valley, nous avons rencontré Françoise, 60 ans, réfugiée du Congo-Brazzaville et aujourd'hui sans-abri. Son constat est sans appel : "Ici c'est dur ! Même en Afrique où nous sommes pauvres on ne vit pas comme ça. Je n'ai jamais vu ça dans mon pays ! En Californie, c'est chacun pour soi".

 

Les volontaires de Downtown Streets Team au travail. Souvent des SDF. En échange : des bons d'alimentation © Benjamin Illy

 

Les autres reportages de la série "Ma Silicon Valley va craquer", à écouter ICI

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

 


 

Reportage et photos : Benjamin Illy, Le Mouv'

Visitez "The Jungle" :

Commentaires