"Si tu veux un livre, poses en un!"

La Pop au carré Jeudi 27 novembre 2014

Réécoute
"Si tu veux un livre, poses en un!"
Raz-le-bol des horaires de la bibliothèque? De devoir cotiser pour emprunter un livre? Les bibliothèques de rue sont faites pour vous! Elles sont ouvertes à tous, sans condition, 24h/24 et gratuite!

 

La peur de la bibliothèque. C’est comme ça que le projet a germé à Rennes il y a 12 ans. Des personnes en situation de décrochage au plan de la lecture, voire illettrées, ont, quelques fois, peur du regard des autres. Cela ne veut dire qu’elles ne veulent pas lire ! Mais la barrière de la bibliothèque municipale est trop difficile à franchir. A Rennes, Philippe Guichoux, l’un membre de l’association Bel Air a voulu régir face à cela. « Certains considèrent la bibliothèque municipale comme un temple et se disent que ce n’est pas fait pour eux. Les statistiques sont révélatrices : à Rennes, seuls 30% des habitants se rendent dans une bibliothèque municipale. Qu’en est-il des 70% restants ? »

Un lieu de passage

La bibliothèque de rue est donc née en 2010. Quelques étagères, 600 livres au départ, et le tour était joué ! Le tout est en extérieur, dans un lieu de passage. « Ce point est très important, il faut qu’il y ait du passage, que ce ne soit pas un lieu réservé », insiste Philippe Guichoux. Les habitants s’approprient le lieu. Les graffeurs du quartier le décorent. Les gens viennent, prennent un livre, en déposent un autre (ou pas). Il n’y a ni inscription, ni prix, ni aucune d’obligation.

« Ca permet d’avoir des livres sans payer »

Le principe, c'est le troc. "Si tu veux un livre, t'en dépose un". Mais le stock s'élargit car les habitants apportent leurs vieux bouquins et rapportent aussi ceux qu'ils ont empruntés! Chaque mois, un tiers du stock est renouvelé. « On n’a pas les grandes nouveautés, c’est sûr ! Mais ça permet d’avoir les livres… sans payer », explique Anaëlle, 18ans.
Les fonds qui ont été mis en place sont les livres dits « désherbés » des rayonnages des bibliothèques municipales. Ceux qui ont été retirés des collections. La municipalité en a fait don à l’association qui a apposé un tampon pour rendre le livre invendable.

Le concept s’exporte

Il y a un an, Philippe Guichoux a fondé l’association « Les livres des rues » pour promouvoir ce type d’initiatives. « On conseille d’autres personnes, d’autres associations pour les aider à ouvrir des bibliothèques de rue. On nous demande souvent si tout cela est légal. Bien sûr ! Mais il faut l’accord de la municipalité », explique Jean-Pierre Letondu, bénévole.
Le concept fonctionne et s’exporte. Deux bibliothèques de rue vont ouvrir mi-novembre à Rennes. Il en existe déjà à Chinon, Bordeaux, Clermont-Ferrand ou dans la région lyonnaise.

 

 

Commentaires