Sharknado 2 ou les "vrais" requins d'Hollywood

Paye ton Projet Jeudi 10 avril 2014

Réécoute
Sharknado 2 en crowdfunding, les «vrais» requins d'Hollywood
Paye ton projet se penche sur des projets créatifs prometteurs ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, focus sur la suite du nanar le plus culte de 2013, Sharknado, qui vient mendier le Net pour améliorer ses effets spéciaux navrants.

Le projet: tourner une scène d'action gore (avec requins et tronçonneuse) de Sharknado 2, la suite du nanar phénomène de 2013.

Qui est derrière? La société The Asylum, spécialiste de la série Z (Megashark vs Giant Octopus, etc.)

L'objectif: récolter 50 000 dollars avant le 30 mai 2014 via Indiegogo.

Décidément, pour la deuxième semaine consécutive, voilà qu'on s'attarde sur un projet douteux émanant de la plateforme Indiegogo, certes moins regardante que Kickstarter et consorts, mais qui commence véritablement à nous inquiéter.

N'exagérons rien ceci dit, puisqu'après le pseudo-gadget médical évoqué la semaine dernière, c'est dans un domaine moins "sérieux" que navigue notre projet du jour : la suite de Sharknado, nanar phénomène de l'année dernière (qui n'avait d'ailleurs pas échappé à l'oeil du spécialiste es-nanar du Mouv').

 

Si vous avez raté le ramdam incroyable autour de Sharknado l'été dernier lors de sa diffusion américaine sur SyFy (le film est sorti en vidéo par chez nous en février), cette bande-annonce -en VF, pour un effet optimal- devrait vous aider à y voir plus clair:

 

Des tornades et des requins, bis

Yep, il s'agit bel et bien d'un film cheap avec des tornades de requins déferlant sur Los Angeles et une belle brochette de has-been comme Ian Zering (alias Steve dans Beverly Hills) et Tara Reid des American Pie. Figurez-vous qu'une suite intitulée Sharknado : The Second One (génie!) est en cours de tournage pour une diffusion US sur SyFy prévue le 30 juillet, et The Asylum, la société de production au catalogue bouleversant derrière ce carton surprise, ose faire appel à la générosité des internautes pour en produire une scène.

Sur Indiegogo, The Asylum espère récolter 50 000 dollars (soit un quart du budget de moyen de ses productions habituelles, même si le premier Sharknado aurait paraît-il coûté deux millions de dollars). Et dans quel glorieux but ?  

"Tourner une scène dont on ne peut rien vous dire pour l'instant si ce n'est qu'elle inclut des requins et une tronçonneuse."

Ces mecs osent tout :

 

Cette suite improbable se déroulera cette fois-ci à New York touché à son tour par ce fléau décidément très fréquent que sont les tornades de requins. Les contreparties Indiegogo témoignent de la radinerie de cette société si près de ses sous : pour 15 dollars versés, l'internaute ne peut espérer qu'un petit coucou sur les réseaux sociaux. Pour 25, la même et un accès à des photos exclusives du tournage. Et pour 35 billets verts, le DVD du film destiné à une diffusion TV...

Cher payé pour une œuvre qui surfe volontairement sur le cynisme d'un public amateur de trucs tellement mauvais qu'ils en deviennent géniaux. Ce qui marche bien sûr quand les films en question sont faits avec sincérité et naïveté, pas quand c'est calculé d'avance. A ce propos, regardez donc la récente émission de Bits sur Arte.tv consacrée aux nanars, ça ne mange pas de pain (ni de pizza radioactive):

 

Pour en revenir à Sharknado 2, la seule bonne raison de filer un peu de thune sur Indiegogo, c'est que 10% des fonds récoltés seront reversés à une structure de Floride spécialisée dans la préservation des requins. Et on parle bien sûr ici de vrais requins, pas d'hommes d'affaires peu scrupuleux prêt à exploiter la naïveté de gogos crédules !

 


 

Toutes les chroniques Paye Ton Projet

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Alexandre Hervaud

 

Commentaires