SCH : « Le succès, la solitude, Gomorra, A7 et Lacrim… » [interview]

Les rapporteuses (2015-2017) Mercredi 02 décembre 2015

SCH est connu pour....

- sa musique froide, son univers sombre

- ses mots inconnus au dictionnaire, sa mélancolie 

- avoir tourné le clip de Gomorra dans la Scampia

- être un dingo accroché à sa bouteille de vodka 

- avoir fait ses débuts avec Lacrim, travaillé avec Kore

 - ses cheveux longs et ses looks improbables. 

SCH est connu pour toutes ces choses et pour toutes ces autres...

Alors forcément, lorsque l'on se retrouve à ses côtés, les questions et les idées se bousculent. On voudrait d'abord lui parler de Lacrim, savoir s'ils se parlent depuis qu'il est incarcéré... on pense à son dernier clip "A7", à son nombre de clics - plus de 3 millions le jour de l'interviewe (le clip a depuis atteint les 4 millions 500 mille) -, de sa façon de vivre la promo..  Et on se lance...

 

Puis il décrit avec ses mots cette tristesse qu'il lui colle à la peau...

 

Pui il évoque ses vagues souvenirs des ses premiers textes, cette période où il s'est trouvé, de ses limites, de l'écriture sous influence...

 

Qu'a-til ressenti au moment du tournage à la Scampia ?

 

Quel souvenir garde-t-il de sa première rencontre avec Lacrim ?

 

Que veut dire SCH lorsqu'il raconte que dans le succès se tisse un chemin vers la solitude ?

 

Et puis on lui raconte pourquoi il est un rappeur "piège à filles" - dans la chronique du jour -, on le remercie d'avoir été si bavard, on lui demande une photo pour les réseaux sociaux. Il accepte volontiers, pose comme à son habitude en faisant un doigt d'honneur. On l'interpelle sur les origines de ce geste, lui apprend qu'on dit "digitus impudicus" en latin. (doit impudique).

Il a trouvé ça drôle et se dit être prêt à l'utiliser pour un futur projet.


 

 


Photo : Visuel album

Plus de SCH sur Mouv' ici

 

Commentaires