Sam Smith VS l'argent

Bureau de vérification des paroles Lundi 18 août 2014

Réécoute
Sam Smith VS l'argent
Il est en train d’affoler les classements de ventes de disques dans le monde, il a 22 ans, il est le cousin de Lily Allen, mettez cela dans l ‘ordre que vous voulez, mélangez et vous aurez Sam Smith qui passe aujourd’hui dans le Bureau de vérification des paroles avec son tube planétaire « Money on my mind »….

Money On my mind est une chanson qui parle d’argent, ce qui est plutôt rare. Pourtant ce n'est pas tabou de parler d’argent dans la musique.

Le titre en question est très à propos pour Sam Smith puisqu'il a sorti cette année son premier album In the lonely hour, après avoir décroché un contrat avec le label Capitol Records.

Money on my mind, c'est un titre à ne pas confondre avec une chanson du rappeur américain Lil Wayne, dont le propos est tout l’inverse de celui de Sam Smith...

 

 

Extrait des paroles

When I signed my deal, I felt pressure
Quand j’ai signé mon deal, j’ai ressenti de la pression

Don't want to see the numbers, I want to see heaven
Je veux pas voir les chiffres, je veux voir le paradis

You say could you write a song for me?
On m’a dit : « tu pourrais écrire une chanson pour moi ? »

I say I’m sorry I won’t do that happily
J’ai répondu « désolé, mais ca va pas être aussi évident »

Depuis ses 12 ans Sam Smith, talent précoce, a eu neuf managers. Des bons, des moins bons, des gentils et des requins… Dans Money on my mind, il transmet un message très clair. Il est là pour la musique, pour l’amour et non pas pour l’argent.

When I go home, I tend to close the door
Quand je rentre chez moi, j’ai tendance à fermer la porte

I never wanted more, so sing with me, can't you see?
J’ai jamais voulu autre chose, alors, vous voyez, chantez avec moi

I don't have money on my mind, money on my mind
Je ne pense pas à l’argent

I do it for, I do it for the love
Je fais ça pour l’amour

Ca peut surprendre en français, mais on ne peut pas être plus clair. Sam Smith aime chanter, et même si une fortune se présente désormais à lui, ce n’était pas ce qu’il voulait au départ.

Lorsqu'il évoque la "porte fermée", il précise en réalité que ce n'est pas la peine de le mettre dans les tabloïds pour augmenter les ventes de disques. C’est un peu raté puisque le chanteur a fait son coming out en mai dernier et la presse s’en est totalement emparé.

Là aussi on ne peut pas être plus clair : je veux de l'argent, des meufs...
Suite des paroles de la chanson de sam smith, il s’adresse encore directement à son label.

Please don't get me wrong, I wanna keep it moving
Comprenez moi bien, je veux que ca continue

I know what that requires, I'm not foolish
Je sais ce qu’il faudra faire, je suis pas débile

Please can you, make this work for me?
Mais s’il vous plait, pouvez faire en sorte que ca marche comme ca ?

'Cause I am not a puppet, I will work against your strings
Je suis pas votre jouet, j’irais contre vos indications

C’est totalement inédit: un chanteur qui compose une chanson pour sa maison de disque, pour les prévenir qu’il ne sera pas un chanteur "facile"... Jamais entendu ça. Un message qu'il n'hésite pas à répéter en interview:

Je voulais que ce soit clair avant que je fasse cet album: j’écris de la musique pour être honnête, sincère et pour documenter ma vie. Je ne le fais pas pour l’argent. Et même si ma famille a des difficultés financières en ce moment, je pensais que c’était plus juste de déclarer ouvertement que l’argent vient après tout le reste.


 


 

> Retrouvez toutes les chroniques d'Arnaud Jamin

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires