Sallie Ford

Rodéo sur Le Mouv' Jeudi 23 mai 2013

Réécoute
Dernières diffusions
07/01/14 Newcomers
06/01/14 Black Yaya
Sallie Ford
Sallie Ford en session acoustique dans Rodéo à revoir en vidéos !

 

Si, en 2011, Dirty Radio, le premier album de Sallie Ford & The Sound Outside, a créé la (bonne, très bonne) surprise, le nouveau, Untamed Beast, est une explosion rock'n'roll ! Décrite comme un “croisement entre Ella Fitzgerald et Tom Waits” par le site Mashable, Sallie s'est imposée comme l'une des voix féminines les plus marquantes du rock indépendant. Elle et son groupe ont enregistré les onze titres de l'album avec Adam Landry et Justin Collins (Deer Tick, Middle Brother) aux Jackpot! Studios à Portland, Oregon, leur ville d'adoption.

Sallie Ford > Paris

 

Sallie Ford > Hard Headed Woman (reprise de Wanda Jackson)

 

Sallie Ford

L'album Untamed Beast est une déclaration d'intention forte en gueule, le cheminement d'une artiste qui trouve la liberté en défiant le conformisme. Son titre (signifiant bête sauvage) colle on-ne-peut-mieux à ces nouvelles chansons débridées qui osent explorer franchement des territoires survolés auparavant par Sallie. En près de 200 dates, souvent à guichets fermés, le groupe s'est affûté, a gagné en assurance et s'est éloigné du cadre presque trop sage du premier album.

Fini la chanteuse qui cherchait ses marques. Dans des textes directs, intelligents, et souvent salaces, Sallie Ford malmène les notions traditionnelles de genres, dans tous les sens du terme. “Il est temps qu'une fille infiltre le monde masculin du rock'n'roll et le chope par les couilles.” On est prévenus.

Et quand elle affirme, “pour moi, le rock'n'roll n'est pas un genre, c'est une énergie”, on sait qu'il ne s'agit pas d'une pose. Cet album-là, elle le définit comme son histoire, celle “d'une femme moderne”. Sur fond de rock'n'roll bien roulé, se baladant sans cesse entre racines et modernité pour mieux semer la confusion et nous laisser entendre, une fois pour toutes, que Sallie Ford & The Sound Outside ne joue pas de musique à la manière de et ne se laissera pas enfermer au musée avec les rétrophiles et nostalgiques chroniques. De l'exubérance sexy de “Do Me Right” à “Party Kids”, cri de ralliement pour esprits libres, Untamed Beast dégage un appétit de vivre contagieux.

“Cette génération n'a pas besoin de genres. On a besoin de liberté, d'honnêteté, de nudité.” On a déjà trouvé la bande-son de cette nouvelle ère…

Source : Fargo

Le site de Sallie Ford

Le site de Fargo Records


>>> FARGO ROCK CITY FESTIVAL #1 : à Paris les 24 et 27 Mai 2013

 

 

Commentaires