Saccages en série aux portes du désert algérien

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Vendredi 31 janvier 2014

Réécoute
Saccages en série aux portes du désert algérien
Trois morts et des dizaines de blessés à Ghardaia, d'autres violences dans tout le sud algérien. Depuis plusieurs semaines, des berbères mozabites affrontent la communauté arabe sur les réseaux sociaux mais aussi au coeur des habitations.

 

La maison de Mohamed a été totalement détruite par une bande de jeunes, probablement des berbères mozabites. Mohamed est arabe. Les deux peuples sont en conflit ouvert depuis des mois. "Je n'ai pas les moyens de me défendre, c'est à l'état de s'en charger."

 

Bouhammer Burhaf, représentant de la communauté arabe de Ghardaia, aux portes du désert, dénonce un engrenage de la violence. "Ca a commencé avec une cinquantaine de personnes cagoulées qui se sont affrontées, puis il y a eu une riposte avec des incendies et des morts, que nous regrettons." Du côté mozabite, on dénonce une insécurité permanente et une police qui n'agit pas. "Les policiers pourraient mettre fin aux batailles," dénonce Rostom, "mais elle ne fait rien." La gendarmerie, elle, est mobilisée : 3.000 hommes ont été envoyés en renfort.

 

Vidéo postée sur une page Facebook de soutien à la population mozabite du sud algérien

 

Les professionnels du tourisme sont inquiets pour leur business. Les réseaux sociaux comme Facebook alimentent la nervosité. Les invectives sont fréquentes. Des vidéos violentes sont postées sans filtre. Brahim, guide dans la région, pense que les internautes ne réfléchissent plus à ce qu'ils écrivent. "Ils livrent tout ce qui leur passe par la tête, et ça donne de l'ampleur aux événements."

 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

 


 

Photo de couverture : El-Atteuf, dans la Wilaya de Ghardaia Cc Flickr RapidTravelChai

Reportage : Leila Berrato

Mise en page : Augustin Arrivé

Commentaires