Robert Ménard prend les choses en mains à Béziers

Rien à voir Jeudi 22 mai 2014

Réécoute
Robert Ménard prend les choses en mains à Béziers
Ça ne déconne plus du tout. Nouvellement élu maire à Béziers, Robert Ménard enchaîne les mesures choc. Il a notamment interdit à ses ouailles d'étendre leur linge sur leur balcon.

Les immeubles participent pleinement à la perception et à la qualité environnementale du domaine public, les façades ont un impact important sur l’attractivité économique et touristique de la ville et notamment en matière d’ordre esthétique


 

En d'autres termes : c'est moche, et ça fait plouc. Encourageons Robert Ménard dans son combat pour les valeurs esthétiques et morales en lui suggérant d’autres arrêtés municipaux du même acabit. Parmi les fléaux qui nuisent à l’image de notre pays, le peuple de France en appelle à l'interdiction des choses suivantes :

- les boucles d’oreille sur les petites filles de moins de 10 ans.
- les Croc’s, les seules chaussures qui ont l’air d’avoir la petite vérole.
- les Uggs. Qui à la rigueur peuvent faire office de chaussons mais qui méritent dix coups de bâtons sitôt franchi le perron de la porte.
- les coupes de cheveux Mulet. Saluons l'Iran qui a eu la lucidité d’interdire le mulet en 2010.
- l’atterrissage de soucoupes volantes, comme c'est le cas à Châteauneuf-du-Pape dans le Vaucluse.

Et surtout, il faut censurer d'urgence la chanson satanique de Nino Ferrer qui corrompt la jeunesse.

 


 

 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires