Rio, je t'ai dans la peau

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Vendredi 17 janvier 2014

Réécoute
Rio succombe à la folie du tatouage
Dévoués au culte du corps depuis des années, les brésiliens sont de plus en plus accros au tatouage. Le must : exhiber son corps bronzé et tatoué sur les plages de Rio. Une mode qui touche tous les âges et toutes les couches de la société.
 Un vrai, un dur, un tatoué /Caiotattoo
 

 

 

 

 

C'est l'été à Rio de Janeiro. Jusqu'à 50° en chaleur ressentie. Dans ce pays où le culte du corps frise l'obsesssion, les filles font de la gym pour avoir un postérieur rebondi, les garçons misent tous sur la muscu pour sculpter leurs abdos et leurs pectoraux.

Et depuis quelques années, le tatouage est devenu le petit plus qui fait la différence.

 




Idéalement situé entre les plages d'Ipanema et de Copacabana, le salon de tatouage de Caio ne désemplit pas. Depuis l'ouverture de sa boutique en 1980, le tatoueur a vu évoluer le profil de ses clients.

Quand j’ai fait mon tout premier tatouage, j’étais discriminé, même s’il était petit. C'était un truc de bandit ! Aujourd’hui, vous allez sur la plage, c’est difficile de trouver quelqu’un sans tatouage, 90% des gens en ont. J’ai déjà tatoué des médecins, des procureurs de la république, des juges, des dentistes, toutes les classes sociales. Et de tous les âges. Ma cliente la plus âgée avait 80 ans.


  
Dans cette ville de plage où l'on passe 365 jours par an en partie dénudé, la personnalité s'exprime à travers le corps. Entre autres préceptes très codifiés, le carioca (habitant de Rio) se doit d'exhiber un vrai tatouage sur la plage, pas une de ces peintures au héné qui séduisent les touristes.

La tendance est aux grands tatouages : immense dragon, fleur géante, reproduction de photos de son enfant ou de sa mère, sacrée au Brésil.

Tatouage réalisé chez Caio à Rio / Capture d'écran caiotattoo.com


Grande nouveauté ces derniers mois, les corps s'ornent des symboles de la ville merveilleuse (Pain de sucre, Christ Rédempteur...) Un élan de chauvinisme à l'approche des grands événements sportifs qu'accueillera Rio ces prochains mois : la Coupe du Monde de foot cet été, les Jeux Olympiques en 2016.

Merveilles de Rio stylisées sur la peau / CC Julia


Reportage signé Elodie Touchard, correspondante du Mouv' à Rio de Janeiro.

 


 

Retrouvez tous nos reportages consacrés au Brésil par ici.

Et parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Commentaires