Riches pouvoirs

L'édito Mercredi 11 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Riches pouvoirs
De qui François Hollande est-il le président ? Des patrons ? Des locataires ? De lui-même ? Mystère.

 

Puisque l'on parlait des riches ce matin dans la Matinale, avec notre invitée Monique Pinçon-Charlot, posons-nous la question : Hollande est-il le président des riches, comme le fut - sans que ça n'étonne personne - son prédecesseur ? Le président des patrons, comme le suggérait Libé hier ? Ou bien l'immonde chasseur de bourgeois en guerre, par ministre interposé, contre les propriétaires ? On ne sait plus très bien. On est un peu paumés. Et puis, dernière question : pourquoi, mais oui pourquoi, a-t-il toujours les bras ballants, le long du corps, le dos raide comme la République, sur les photos ?

Pourquoi, François ? POURQUOI ?

 

Bon, la dernière question, je vous l'accorde, on s'en tamponne. Toujours est-il que l'on est perdus. Heureusement pour nous, la lumière survient. Elle brille de mille feux, elle nous éclaire de ses puissants rayons. Cet astre, ce soleil conquérant, c'est Hervé Morin.

Quel homme, quand même.

 

Car oui, comme on le disait déjà hier, la réunification du Centre est en cours. Du coup, Hervé, malin comme il est, dit à qui veut bien l'entendre qu'il est sur le dossier, qu'il planche, qu'il écoute, qu'il réunit, qu'il parle à toutes et tous, bref, qu'il est au taquet. Souhaite-t-il négocier une belle place dans l'organigramme futur de ce qui pourrait être la nouvelle force centriste ? C'est fort probable. Méfiance, cependant, Hervé gère moyen les élections. En 2012, ça n'avait pas été tip-top. Souhaitons lui le meilleur pour la suite.

Thomas Rozec

> Tous les éditos de Thomas Rozec

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires