"Reviens Leonarda !"

Façon de penser Lundi 21 octobre 2013

Réécoute
"Reviens Leonarda !"
C'est LE psychodrame du moment: "l'affaire Leonarda". Alors, quel est le problème de cet imbroglio médiatico-politico-judiciaire ? C'est peut-être de savoir si le plus juste, c'est l'équité ou l'égalité.

 

On en finit plus de parler de "l'affaire Leonarda": une collégienne arrêtée pendant une sortie scolaire pour être expulsée, les lycéens qui manfestent, et puis, la découverte de ce père qui est, paraît-il, menteur, voleur et violent. Le ministre de l'intérieur écourte sa visite aux Antilles, rien-que-pour-ça, et à la fin, le Président de la République lui-même s'écrie à peu près: "reviens Leonarda! C'est ton papa qui doit rester là-bas!" Et c'est le tollé.

Bref, une "affaire" hyper-personnalisée autour de la fameuse "Leonarda", un modèle de story-telling dont on se demande bien pourquoi il occupe tant les médias. Pourtant, la loi a été respectée à la lettre.

 

Mais la loi est-elle toujours juste?


D'une part, on pourrait penser que la loi est juste parce qu'elle s'applique de la même manière à tout le monde. C'est le fameux principe d'égalité. Mais d'autre part, comme chaque situation est différente, il peut sembler injuste de traiter tous les cas de la même manière. Il vaudrait mieux assurer l'équité, au contraire, en adaptant la loi à chaque situation.

Bref, si la loi est la même pour tous, est-ce que ça la rend juste ou injuste?

Un débat entre Rousseau et Aristote dans la chronique façon de penser de Gilles Vervisch.

 

> Retrouvez toutes les chroniques "Façon de penser"


> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires