Retour à Fukushima

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Vendredi 20 décembre 2013

Réécoute
Retour à Fukushima
En mars, le Japon commémorera le troisième anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Sur place, les agriculteurs tentent de regagner la confiance de la clientèle. Notre journaliste s'est rendue à 70 kilomètres du site de la centrale.

 

Anne-Laure Barral s'est approchée tout près de la centrale de Fukushima. Son reportage est à retrouver en cliquant ci-dessus.

 

Près de trois ans après l'explosion de la centrale de Fukushima, il est toujours impossible (et interdit) de se rendre à moins de vingt kilomètres du site de la catastrophe. Le tsunami a tout détruit et la radioactivité contamine encore (et pour longtemps) la moindre parcelle de terre. Nous sommes donc allés un peu plus loin, à 70Kms des réacteurs, dans le centre-ville de la commune de Fukushima.

 

La ville de Fukushima, plus vraiment prospère depuis la catastrophe Cc FlickR KimonBerlin

 

Là-bas, les affamés ont rendez-vous chez Denny's, une petite cafétéria populaire. "Ici, vous avez l'embarras du choix", explique-t-on. Ca veut dire aussi bien des pâtes que des légumes verts ou du thé. Mais le patron n'utilise pas la production locale. Tout est importé de Tokyo, via un centre de distribution. Les agriculteurs des environs, eux, ont perdu 50% de leur chiffre d'affaires : les clients comme Denny's n'ont plus confiance et ne leur achètent plus grand chose.

 

A la coopérative de Daté, des machines de contrôle de radioactivité surveillent les kakis © Anne-Laure Barral

 

Pour tenter d'améliorer leur image, ces exploitants ont commencé par passer tous les arbres au karcher, éliminant ainsi 70% de la contamination. Puis, avec les indemnisations de l'Etat, ils se sont équipés en systèmes de contrôle de pollution. La coopérative de Daté espère réexpédier ses kakis dès l'année prochaine.

 

Le travail sera beaucoup plus long avec les produits forestiers et sauvages (champignons, gibiers, pousses en tous genres), durablement pollués. Des campagnes de tests sont en cours sur les poissons. Les pêcheurs croient pouvoir trouver une solution. Ce n'est pas gagné. Loin de là.

 

Tous nos articles sur Fukushima sont à retrouver en cliquant ici.

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez vous au podcast, RRS et iTunes.

 

 


 

Photo de couverture : Cc FlickR Taka@P.P.R.S.

 

Commentaires