Rencontre avec César

La Pop au carré Mercredi 30 juillet 2014

Réécoute
Rencontre avec César
Rencontre avec Andy Serkis, l'interprète in real life (IRL) du singe César de "La planète des singes : l'affrontement", qui sort ce mercredi 30 juillet. Un acteur estimé depuis "Le seigneur des anneaux", il est devenu spécialiste de la performance capture.

 

C'est l'un des blockbusters les plus attendus de l'été : La Planète des Singes, l'affrontement de Matt Reeves, sort enfin sur grand écran en ce mercredi 30 juillet. Il s'agit de la suite directe de La Planètes des Singes, les origines sorti en 2011, film plutôt réussi qui revenait sur la genèse du soulevement des singes génétiquement modifiés.

Un film très librement inspiré de l'oeuvre littéraire de Pierre Boulle. Avec L'affrontement, c'est la guerre entre les singes et les humains qui se prépare, dans un monde ravagé par un virus mortel.

 

Dès le mois d'avril dernier, nous avions eu la possibilité d'en voir quelques extraits appétissants lors d'une présentation réservée à la presse à Paris, dans un cinéma des Champs-Elysées.

Dans ce film, nous retrouvons l'acteur principal du premier volet, Andy Serkis, alias César, le chef de la tribu des singes. Ce comédien britannique s'est fait une spécialité de l'interprétation en performance capture, une technologie qui permet à de vrais acteurs de donner vie à l'écran à des créatures virtuelles.

Il avait déjà fait sensation en interprétant Gollum dans la trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson. Il a également prêté sa voix et sa gestuelle au Capitaine Haddock, dans l'adaptation de Steven Spielberg, Les Aventures de Tintin : le secret de la Licorne.

Gollum, Andy, César : un acteur, trois visages


La performance capture permet aux acteurs de livrer de véritables interprétations, saluées par la critique dans le cas d'Andy Serkis, et pourtant l'académie des Oscars n'offre aucune reconnaissance du travail accompli. Elle a refusé de nommer Andy Serkis pour son rôle de Gollum au motif qu'il s'agissait d'un personnage numérique. Andy Serkis, voudrait que tous les acteurs soient sur le même plan, qu'ils apparaissent ou non à l'écran . Il l'a dit à la rédaction du Mouv' :

Je n'ai jamais fais la différence entre jouer en tant qu'acteur et faire de la performance capture. Par rapport aux Oscars je ne pense pas qu'il doit y avoir une catégorie spéciale pour la performance capture. Mais vous savez, la récompense pour un acteur c'est de pouvoir jouer ce genre de personnage. Et la libération qu'on a en utilisant cette technologie, cela vous donne l'occasion d'habiter des mondes comme la Planète des Singes ou la Terre du Milieu. C'est déjà une récompense énorme pour moi 


 

La face cachée de la performance capture © 20th Century Fox

 


 

Texte, reportage : Benjamin Illy

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

N'oubliez pas, sur le Mouv', Peter Fondu fait son cinéma !

Commentaires