Raja Amari, réalisatrice du "Printemps Tunisien"

L'invité du 6-9 (2013-2014) Jeudi 18 décembre 2014

Réécoute
Raja Amari, réalisatrice du "Printemps Tunisien"
Une évocation poignante et juste de la Révolution de Jasmin à travers les destins de quatre jeunes Tunisiens...

Tunis, hiver 2010, quelques semaines avant la chute de Ben Ali. Amis indéfectibles, Fathi, Moha et Walid se serrent les coudes pour tenter de survivre dans une société régie par la corruption, la peur et l’injustice. Musicien de talent, Moha, le plus âgé, s’autodétruit dans l’alcool par rage de ne pas réussir à percer, et rêve d’un passage clandestin vers Lampedusa. Walid, combinard et beau gosse, est habile à profiter d'un système qui le dégoûte. Fathi, le benjamin, le plus idéaliste, qui espère naïvement décrocher un poste d’enseignant sur concours, vient de tomber amoureux de la jolie Noura, une jeune fille libérée qui flirte avec la cyberdissidence. Quand, dans une ville de province déshéritée, le suicide par le feu d’un jeune vendeur de légumes embrase la Tunisie toute entière, chacun d’entre eux verra sa vie basculer dans le tourbillon de cette fin de règne.

>

Tous deux enfants du pays, la cinéaste Raja Amari (Satin rouge, Les secrets) et Omar Ladgham, le scénariste, choisissent de la raconter sobrement à travers quatre personnages en devenir. Portée par la vitalité et la grâce des jeunes acteurs, cette histoire sans lendemains qui chantent offre un reflet poignant et juste de la réalité tunisienne.

La cinéaste est avec nous ce matin pour nous parler de sa fiction qui est diffusée ce soir à 22h35 sur Arte.




> Toutes les émissions

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

 

 

Commentaires