Quelle place pour les beaux-parents ?

Point G comme Giulia Mardi 18 février 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Quelle place pour les beaux-parents ?
La famille change de visage, on le sait. Le moule unique et ses règles traditionnelles s’effritent. Et de nouveaux personnages apparaissent dans le décor… D’après l’Insee, un enfant sur dix vivait en 2011 dans une famille recomposée, avec beaux-pères et belles-mères à la clé. Mais quel rôle jouent-ils, précisément ? Faut-il leur accorder une place officielle, un statut juridique ?

 

Au grand dam des représentants de la Manif’ Pour Tous, qui voient dans la reconnaissance d’un statut pour le tiers, la mutation des schémas familiaux traditionnels et un glissement vers la multiparentalité. Face à eux, des associations de beaux-parents réclament des droits, et, au-delà, une vraie reconnaissance. Elles dénoncent un vide juridique, qui fait de chaque sortie scolaire, de chaque visite médicale, un potentiel casse-tête administratif : qui sont-ils aux yeux de la société ? Des parents bis ? De parfaits étrangers ?

 

Vers la reconnaissance d'un statut ?

 

Il existe au Danemark, aux Pays-Bas ou encore au Royaume-Uni un « statut » pour les beaux-parents, délimitant leurs devoirs autant que leurs droits. En France, on hésite à sauter le pas. Les sociologues et les psys sont d’accord sur ce point : un texte de loi ne règle pas, seul, une question de place dans la famille. C’est d’abord à la famille elle-même de créer un espace pour le nouvel arrivant. Espace qui sera différent pour chacun, parce que tous les beaux-pères et les belles-mères ne souhaitent pas s’investir de la même façon et  veulent garder la liberté de pouvoir le faire.

 

 
 

Le compromis viendrait peut-être de cette « boîte à outils juridique », proposée récemment par une commission en charge du dossier : offrir des droits sans obligation ni contrainte pour les beaux-parents, leur donner un rôle susceptible d’évoluer dans le temps, en fonction des envies de chacun.

 

 

 

 

 Quelle place pour les beaux-parents ? On pose la question ce soir à Sylvie Cadolle, sociologue, auteur de Familles recomposées : un défi à gagner. Comment organiser une nouvelle vie de famille après une séparation ? (éditions Marabout)

 



 

Le meilleur du répondeur

 

Laure, 18 ans, Nogent Sur Marne

 

Léa, 18 ans, Montepllier

 

Emilie

 

Hélène, 23 ans, Lyon

 

Virginie, 33 ans, Rennes

 



 

Réécoutez toutes les émissions 
Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 



 

 

Point G comme Giulia : Giulia Foïs
Attachée de production : Julie Verne
Community Manager : Romy Engels

 Crédit Photo : PaternitéPartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par Jason Persse

 

Commentaires