Quelle est la différence entre le "bon" et le "mauvais" dictateur ?

Façon de penser Jeudi 19 septembre 2013

Réécoute
Quelle est la différence entre le "bon" et le "mauvais" dictateur ?
Pour la Tunisie, Bourguiba ne serait pas Ben Ali, parce qu'il aurait été un "bon" dictateur. Mais quelle peut être la différence ?

 

C'était lundi 16 septembre dans le reportage de la Matinale "Pendant ce temps à Vera Cruz": le responsable d'une webradio tunisienne sort cette formule provocatrice: "Bourguiba était un bon dictateur".

A première vue, la différence entre un "bon" et un "mauvais" dictateur doit être à peu près la même qu'entre un "bon" et un mauvais chasseur: il n'y en a pas.

Pourtant, on a l'habitude de parler de "despote éclairé": un dictateur qui sait ce qu'il y a de mieux pour son pays. D'ailleurs, le peuple est-il toujours bien placé pour savoir ce qu'il y a de mieux pour lui ? Après tout, en 1981, la "majorité" des français était favorable à la peine de mort quand elle a été abolie.

Au fond, la question est de savoir si la dictature est toujours pire que la démocratie, que Platon voyait comme la "dictature de l'ignorance". Réponse de Diderot :

Le gouvernement arbitraire d'un prince juste et éclairé est toujours mauvais.


 

Suite de la discussion dans la chronique façon de penser de Gilles Vervisch

 

> Retrouvez toutes les chroniques "Façon de penser"

> Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes


> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Commentaires