Quand la musique nuit à l'Homme

Miss Monde Jeudi 12 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
20/12/13 Miss Monde
19/12/13 Miss Monde
18/12/13 Miss Monde
Quand la musique nuit à l'Homme
De Julio Iglesias à Dalida, d'AC/DC aux trompettes de Jericho, nombreuses sont les musiques qui nuisent à l'Homme. De tout temps, les puissances militaires ont su s'en servir pour anéantir l'adversaire. Attardons-nous quelques instants sur ces sons qui tuent.


Déjà, il y a les Juifs. Bien avant Jésus-Christ et Chet Baker, le peuple d'Israël jouait de la trompette. Ce qui lui a permis de détruire la ville de Jéricho. En effet, comme on dit dans la chanson:

Then the lamb ram sheep horns began to blow
The trumpets began to sound
Old Joshua shouted glory
And the walls came tumblin' down

 

Il y a aussi les Carthaginois. En 202 avant J-C, Hannibal s'est battu contre les Romains. Des deux côtés, les soldats chantaient pour faire peur à ceux d'en face. Ceux d'Hannibal chantaient faux. Ils ont perdu la guerre.

Sinon, il y a Christophe Colomb, qui avait un orchestre sur son bateau. En 1498, quand il est arrivé sur l'île de Trinité, l'orchestre a joué. Les autochtones ont pris ça pour une déclaration de guerre, donc ils ont lancé des flèches.

Un peu plus tard, au Chili, entre 1973 et 1990, la junte militaire du général Pinochet torture des gens avec Julio Iglesias et Dalida. On l'a appris hier, à l'occasion des 40 ans du coup d'Etat. Si l'on se doutait de la dangerosité de Gigi L'Amoroso, on avoue que pour Julio, ça nous a fait un peu mal.


Et puis cet épisode célèbre, au Panama. En 1989, le dictateur Manuel Noriega, amateur d'opéra, est acculé par les militaires américains. Réfugié dans l'ambassade du Vatican, il n'en sort que par la force du heavy metal diffusé 11 jours durant par les militaires américains qui encerclent le bâtiment.

Aujourd'hui encore, les Etats-Unis passent du gros son à leurs détenus. A Guantanamo et Abou Ghraïb, on s'écoute du Britney Spears, AC/DC, Nine Inch Nails, Queen, Pantera. Jours et nuits, en boucle, et très très fort. Paraît que ça rend fou.

 

> Pour ceux que les histoires de musiques douloureuses passionnent, il y en a plein ici

> Retrouvez toutes les chroniques de Miss Monde

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

 

 

 

 

 

Commentaires