Quand est-ce qu'on roule à l'électrique ?

le Reportage de la Rédaction Lundi 10 mars 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Quand est-ce qu'on roule à l'électrique ?
Pas de chance ! Au salon de l'auto de Genève, la Tesla, voiture électrique de luxe (et de Leonardo Di Caprio) s'est fait voler le titre de voiture de l'année par la 308 de papa. Du côté des plus populaires, la Zoé de Renault est loin d'exploser les ventes. Explications.

 

Qui se souvient de la XP-512E de general Motors ??? Personne évidemment... pourtant en 1978, on y croyait, à la voiture électrique pour tous...

 

 

On y croyait encore plus en 1900... quand plus du tiers des voitures en circulation étaient rechargeables... La preuve :

 

 

Aujourd'hui, rebelote avec Zoé, la citadine électrique de chez Renault, commercialisée depuis un an mais pas encore vraiment populaire l'année dernière, il s'en est écoulé 5.511 en France, sur 1,79 million de voitures neuves vendues au total !

Laetitia et sa Zoé


Laetitia, rouennaise de 38 ans, l'a adopté. Malgré quelques angoisses au départ: "La première fois que j'ai voulu utiliser une borne de recharge publique, ma voiture l'a fait disjoncter! La borne était en rade, ma voiture hors service et Renault ne connaissait pas l'implantation d'autres points de recharge. Pas encore de borne installée dans mon garage... je me suis sentie vraiment seule!".

 

A l'agglo de Rouen (la Crea), on a vite réglé le problème: il ne s'agissait pas de faire fuir l'un des rares utilisateurs des bornes publiques installées depuis 2011. Chaque borne coûte 15 000 euros, il y en a 10 aujourd'hui, et la Crea prévoit d'en installer 30 de plus d'ici 2016. Frédéric Sanchez, le Président de la Crea assume: "Il y a une vraie inquiétude sur l'autonomie des voitures électriques. Et si nous installons ces bornes, c'est surtout pour rassurer les habitants. Qu'importe, en réalité, qu'elles soient peu utilisées ou même qu'elles ne soient même pas nécessaires". La plupart du temps en effet, c'est chez soi qu'on recharge sa voiture électrique, pas dans un parking public.

 

Christophe et sa Twizy

La charge, ce n'est pas un problème pour Christophe, 47 ans et grand fan de sa Twizy (toujours chez Renault). L'avantage? On la charge sur une simple prise de 220 volts. L'inconvénient? Pas de bonus écologique à l'achat, puisque c'est un quadricycle et pas une voiture... 

L'Etat et les collectivités font des courbettes aux propriétaires de voitures électrique: un bonus écologique de 7 000 euros à l'achat, le stationnement gratuit dans beaucoup de grandes villes et un réseau de bornes qui se développe tant bien que mal. Pas assez? La Norvège a carrément supprimé les taxes sur les voitures électrique et autorisé ces véhicules à se garer gartuitement. Résultat: quelques débordements certes, mais un beau succès. L'année dernière, un film d'animation  norvégien a même choisi pour héros... une petite voiture électrique!   

 

 

Et pourquoi pas plutôt rouler à l'eau ? On en avait parlé ici sur lemouv.fr.

Reportage et photos Marie Blondiau.


 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 

Commentaires